Comment faire des vidéos réussies pour votre marque ?

Voilà une question que vous vous posez, peut-être après avoir essayé (peine perdue !) d’accrocher votre audience avec un premier contenu vidéo “fait maison”... qui n’a pas fait mouche.

Rassurez-vous : pas besoin d’une équipe audiovisuelle pour concevoir des vidéos pleines de peps, qui font passer à merveille vos messages de marque !

Que vous comptiez créer des tutoriels, des présentations de produit, des interviews, ou des reportages d’entreprise, découvrez ce tuto complet qui vous explique comment faire des vidéos remarquables… sans y laisser votre budget ou votre sérénité !

Étape 1 : Sélectionner le bon matériel vidéo

Faire un contenu vidéo pour votre marque, c’est avant tout avoir à disposition tout le matériel nécessaire pour créer une vidéo du tonnerre. Que vous soyez confirmés ou débutants dans l’audiovisuel, voici les clés pour vous procurer le bon setup technique !

La caméra : essentielle pour une bonne qualité de vidéo

Comment faire des vidéos de qualité professionnelle sans avoir à disposition une caméra digne de ce nom ? Impossible !

Mais bonne nouvelle : vous pouvez tout à fait utiliser votre smartphone dernière génération pour filmer vos clips vidéo. La plupart des portables proposent aujourd’hui une qualité d’image tout à fait acceptable, et vous permettent d’améliorer en quelques clics la luminosité du visuel, l’exposition ou les contrastes.

Cependant, si vous souhaitez obtenir de plus belles images encore (notamment en termes de luminosité), n’hésitez pas à investir dans un appareil photo reflex, et plus précisément dans un appareil DSLR (pour Digital Single-Lens Reflex). Ces caméras proposent la résolution 4K full-HD, pour des fichiers vidéo de la plus grande qualité.

Besoin de filmer des plans fixes, comme des interviews vidéo d’entreprise ? Pensez également à acquérir un trépied, qui vous aidera à stabiliser l’image lors de la capture de votre vidéo. Finies, les images qui tremblent !

Le micro : pour un son sans accroc

Bien entendu, le visuel est l’une des clés pour créer des vidéos réussies. Mais ne négligez pas pour autant la qualité de vos pistes audio ! Celles-ci sont cruciales pour créer des montages dignes du travail d’une agence audiovisuelle.

Là encore, deux options s’offrent à vous :

  • Un micro-cravate, également appelé micro Lavalier, pour les interviews ou les reportages d’entreprise. Ce type de micro s’accroche au col de la personne qui parle face caméra, et permet d’obtenir un son clair, focalisé sur la voix de la personne en question.
  • Un micro USB si vous souhaitez créer un podcast vidéo. Dans ce type de contenu, très centré autour de la voix de vos interlocuteurs, votre piste audio doit être irréprochable ! Optez donc pour un micro de type Audio-Technica ART2100x, disponible pour moins de 100 €, auquel vous pouvez assortir une housse de micro pour éliminer les bruits parasites.

Avec ça, vous enregistrez le plus beau son possible, et obtenez des séquences sonores au top !

Le logiciel de montage vidéo : à bien choisir pour éditer vos contenus sans peine

Aah, les logiciels de montage… Si vous vous êtes déjà penché sur le sujet, vous savez peut-être qu’il n’est pas aisé de trouver l’outil de montage idéal.

Entre les classiques logiciels de montage professionnels que sont Adobe Premiere Pro ou Final Cut Pro X (hautement techniques), et les logiciels gratuits tels que Windows Movie Maker ou iMovie (peu intuitifs)... le choix peut s’avérer complexe !

En tant que professionnel du marketing, votre mission est de trouver l’éditeur vidéo qui vous permette de faire un montage à l’aspect professionnel, sans pour autant vous perdre dans une tonne d’effets spéciaux inutiles ou de fonctionnalités compliquées.

Pensez donc à sélectionner un outil de montage vidéo qui soit…

  • Simple d’utilisation : votre outil doit vous aider à personnaliser vos vidéos de manière simple et créative. Optez si possible pour un outil qui fonctionne en glisser-déposer, et possédant une fonctionnalité de prévisualisation : rien de plus intuitif !
  • Collaboratif : votre outil doit vous permettre de partager en interne vos vidéos avant leur publication, pour éviter d’exporter 20 fois la même vidéo parce que votre boss avait “un dernier petit retour à faire dessus”.
  • Conçu pour faire du montage vidéo de qualité : choisissez un outil qui comprend des modèles pré-conçus de vidéos, de transitions, ou encore de motion design. De quoi faire des montages bluffants, même en tant que débutant !

Bravo : vous avez passé la première étape de ce tutoriel sur comment faire des vidéos au top pour votre marque. Et ce n’est que le début…

Étape 2 : Préparer le tournage de votre vidéo comme il se doit

Peut-être le savez-vous déjà : la création d’une vidéo n’a rien d’un jeu de hasard. Pour obtenir une vidéo somptueuse en post-production, vous n’avez pas le choix : il vous faut préparer votre tournage au millimètre près. Et pour ça, vous pouvez compter sur la deuxième étape de ce tuto !

Fixer les objectifs marketing de votre vidéo

En tant que professionnel du marketing, vous êtes habitué à fonctionner avec des objectifs. Et votre vidéo de marque n’échappe pas à la règle ! L’idée ? Réfléchir à ce pour quoi vous créez votre média, pour cerner vos besoins en amont du tournage, ne rien oublier et ne pas avoir à y revenir par la suite.

Prenez donc le temps de réfléchir précisément à…

  • Qui sont les cibles de votre contenu. Vous poser cette question en amont du tournage, c’est vous assurer de choisir le bon thème pour votre vidéo, la tonalité idéale pour engager votre audience, ainsi que les canaux de diffusion-clés pour votre contenu.
  • Quel est le message-clé que vous voulez leur faire passer. Le principe est bien de déterminer l’idée-phare de votre contenu, pour rendre votre message simple à mémoriser et cohérent.
  • Quelle action vous souhaitez qu’elles réalisent après le visionnage de la vidéo. Cette question vous permet de choisir le bon appel à l’action final, qui vous aidera à atteindre vos objectifs (de conversion, d’image de marque…).
  • Où votre vidéo va être diffusée. Ce point-ci est crucial pour déterminer les formats de vidéo à utiliser ; car, comme vous le savez sans doute, toutes les plateformes d’hébergement vidéo n’utilisent pas les mêmes spécifications techniques.

En sachant où vous allez, vous savez déjà comment faire des vidéos de qualité pour votre marque !

Réaliser un script en béton armé

Bien entendu, vous n’êtes pas en train de monter un film hollywoodien. Mais le script de votre vidéo, ce document qui structure votre contenu, est tout aussi crucial que pour la Palme d’Or de Cannes !

La clé ? Structurer votre script en 3 étapes-phares que voici :

  • L’introduction présente la problématique de la vidéo, ou son message-clé, et permet d’accrocher et d’impliquer votre cible dès les premières secondes.
  • Le développement de la vidéo répond à cette problématique, et argumente de manière structurée votre message-phare.
  • La conclusion de votre contenu inclut votre call-to-action final, pour amener vos cibles plus loin.

Lors de cette étape, attention à bien maîtriser la longueur de votre script ! Vous pouvez le relire à voix haute, pour estimer la longueur approximative de la vidéo, mais aussi vérifier que la tonalité de votre texte correspond aux attentes de vos cibles.

Concevoir un storyboard costaud

Le storyboard de votre vidéo est un document qui sert à préparer votre montage vidéo. Il vous aide à gagner du temps devant votre logiciel d’édition vidéo, puisqu’il comprend tout ce qui apparaîtra sur chaque écran de votre contenu.

Ouvrez donc PowerPoint, et expliquez, pour chaque écran, de manière visuelle…

  • Les lieux où chaque scène se déroule
  • Les personnes qui y sont filmées
  • La situation qui se déroule, les dialogues
  • Les éléments nécessaires pour le tournage : objets, décors, costumes…
  • Les annotations qui apparaissent à l’écran : mots-clés, noms des interviewés, pictogrammes, schémas…

Rien de tel pour effectuer des montages sans surprise !

Sélectionner le lieu de tournage idéal

Comment faire des vidéos de qualité professionnelle sans avoir le lieu de tournage adapté ? Impossible, tant l’espace où vous allez réaliser vos prises de vue est crucial !

Que vous tourniez une interview d’une collaborateur, une vidéo RSE, ou bien une vidéo de présentation de produit, votre lieu de tournage doit refléter l’ambiance que vous voulez distiller dans votre vidéo. L’arrière-plan de votre contenu doit être soigné, et ne pas distraire de l’élément où doit se porter l’attention de la cible.

Vous pensez avoir trouvé le lieu parfait ? Effectuez-y quelques tests de caméra et d’audio en amont du tournage, en estimant si la lumière naturelle peut suffire, s’il vous faut rajouter quelques points lumineux, ou encore la distance à laquelle positionner l’objet ou la personne filmée.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Et si vous prépariez une checklist de tournage ? Ce petit document synthétique vous sera autant utile à vous, réalisateur et monteur vidéo, qu’aux personnes impliquées dans la création de votre chef-d'œuvre.

Incluez-y donc la liste :

  • Du matériel technique à prendre le jour J,
  • Des personnes qui seront sur place,
  • Des éléments sur lesquels ces personnes doivent être briefées (vêtements à porter, objets à amener…),
  • Des accessoires et éléments de mise en scène de votre vidéo.

Voilà de quoi vous rendre à votre tournage l’esprit léger, et vous aider à réaliser un montage efficace en deux temps, trois mouvements !

Étape 3 : Tourner votre vidéo comme un véritable pro

C’est le jour J : celui où, caméra au poing, vous donnez vie au contenu que vous avez préparé comme un chef en amont. Et, grâce à ces quelques conseils-clés, vous saurez comment capturer votre clip vidéo sans accroc.

Déterminer les bons formats vidéo à utiliser

Silence, moteur… Eh, deux secondes ! Avez-vous bien pensé au format de vidéo que vous souhaitez obtenir in fine ? Il serait dommage de lancer le tournage, pour ensuite vous rendre compte que vous avez filmé le tout dans le mauvais sens…

Selon les plateformes où vous comptez diffuser votre vidéo, vous devez choisir entre trois formats :

  • Le format horizontal est adapté aux vidéos sur YouTube, sur votre Intranet, ou pour intégrer votre contenu sur votre site web.
  • Le format vertical est recommandé pour diffuser des stories (sur Instagram, Facebook ou LinkedIn), ainsi que pour des contenus vidéo sur Snapchat ou IGTV.
  • Le format carré est idéal pour les posts sur votre feed Instagram ou LinkedIn.

Ouf, vous voilà enfin prêt à lancer les prises de vue.

Soigner les angles de vue de votre vidéo

Nul besoin d’être un Spielberg en herbe pour savoir comment faire des vidéos qui feront mouche auprès de votre audience. La clé ? Bien surveiller les angles de vue que vous prenez, en alternant entre différentes prises, pour plus de dynamisme.

Par exemple, si vous comptez réaliser une interview vidéo, pensez à filmer votre interviewé de face, de trois-quart, et pourquoi pas face à la personne qui lui pose les questions. Au montage, vous pourrez ainsi choisir entre différents effets visuels, voir en sélectionner plusieurs, pour un rendu ultra pro.

N’hésitez pas non plus à tourner un maximum de plans secondaires. Ceux-ci serviront de plans de transition ou d’illustration, pour éviter de rester sur un même plan monotone tout au long de votre contenu.

Une petite astuce de pro ? Laissez la caméra tourner en continu, même entre les différentes prises. Chaque séquence vidéo, même si elle n’est pas parfaite, pourra vous servir lorsque vous serez en train d’effectuer le montage.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Réaliser une vidéo d’entreprise n’est pas de tout repos ; ni pour vous, ni pour les personnes qui apparaissent à l’écran !

Pour rester zen en toutes circonstances, voici quelques conseils supplémentaires :

  • Mettez les personnes face caméra à l’aise. Avant de leur laisser dérouler leur script, ou de leur poser vos questions, prenez le temps de discuter un peu avec elles, de les rassurer.
  • Faites toujours plusieurs prises de la même scène. Veillez à vérifier également, entre chaque prise, que tout s’est bien déroulé, en termes audio et vidéo.
  • Traquez les bruits parasites. Un vêtement qui frotte sur le micro ou un bruit strident provenant de l’extérieur est si vite arrivé…

Et globalement, prenez votre temps ! Mieux vaut prendre un peu plus de temps sur votre tournage, que de vous retrouver démuni, face à des rush inutilisables, devant votre logiciel vidéo, n’est-ce pas ?

Étape 4 : Créer un montage vidéo à l’aspect ultra professionnel

Bravo : vous avez entre les mains des rushs dignes des meilleures vidéos professionnelles qui soient. C’est parti pour la dernière étape de ce tutoriel sur comment faire des vidéos réussies pour votre marque : le montage. Prêt ?

Soigner l’intro de votre vidéo

Saviez-vous qu’en moyenne, au bout de 5 secondes de visionnage, bon nombre de cibles décrochent des vidéos qu’elles visionnent sur le web ? Et pour cause : bon nombre de vidéos corporate manquent une occasion en or, dans ces 5 premières secondes, de les accrocher, et de leur donner envie de regarder le média dans son intégralité.

Ne faites pas la même erreur, en chouchoutant comme il se doit cette fameuse intro vidéo.

Dans les 3 à 5 premières secondes de votre vidéo, vos cibles doivent…

  • Être accrochées par un élément saisissant, par exemple une phrase-choc de votre interview, un chiffre-clé poignant, ou un titre accrocheur
  • Comprendre ce qu’elles vont découvrir dans le contenu : la thématique de votre vidéo doit être claire comme de l’eau de source
  • Être exposées au branding de votre marque : n’oubliez pas d’ajouter votre logo (en haut ou en bas, dans un coin de votre écran), ainsi que les couleurs propres à la charte graphique de votre entreprise

Respecter la règle “1 plan = 1 idée”

Une fois votre intro soignée comme il se doit, c’est parti pour procéder au découpage du reste de votre vidéo. Pour ce faire, si vous avez bien suivi ce tuto jusqu’alors, vous pouvez vous appuyer sur un document-clé : votre storyboard.

Mais rappelez-vous toujours d’une règle-phare pour réaliser des montages puissants : celle qui veut qu’une seule idée soit exposée par plan. Le but est bien de ne pas trop surcharger votre contenu, pour que le message qui y est dilué soit plus aisément retenu.

Par exemple, si vous montez une vidéo tutoriel, procédez à des cuts bien pensés à chaque étape du tuto ; ou bien, si vous montez une interview, structurez les différents plans selon les diverses questions posées à votre interviewé.

Créer un montage dynamique avec des transitions adéquates

En suivant votre storyboard à la lettre, vous ne pouvez pas vous perdre dans votre table de montage. Ceci étant, comment faire des vidéos pour sa marque qui soient pleines de punch, rythmées ?

Tout simplement en intégrant des transitions là où cela vous semble nécessaire. L’idée de la transition entre deux plans est bien d’éviter de laisser des cuts brutaux dans votre contenu, et de faire passer harmonieusement vos cibles d’un plan à un autre.

Usez donc autant qu’il le faut de plans en fondu, ou d’animations en motion design, pour rendre votre contenu aussi dynamique que possible. D’ailleurs, n’oubliez pas : les transitions sont le moment idéal pour remettre en avant votre branding de marque 😉

Intégrer des incrustations pour faciliter la compréhension

Si vous observez les vidéos d’entreprise qui cartonnent sur le web, qu’ont-elles toutes en commun ? Au-delà d’une thématique accrocheuse et d’un rythme entraînant, elles partagent toutes le fait de contenir des incrustations de texte ou de visuels, qui viennent aider à leur compréhension.

Pensez donc à ajouter, au fil de votre contenu, des mots-clés, des pictogrammes ou des schémas qui viennent expliciter le propos tenu dans la vidéo. Par exemple, il est de bon ton d’intégrer le nom des personnes interviewées lorsqu’elles apparaissent à l’écran, ou bien de mettre en valeur les phrases-clés d’une présentation de produit.

N’hésitez pas non plus à jouer des codes des réseaux sociaux, si votre charte graphique d’entreprise le permet : incrustez-y des GIFs, des mèmes, des flèches dessinées à la main… Votre vidéo est corporate, oui : mais pas barbante pour autant !

Chouchouter le son de la vidéo

Que serait le fait de monter une vidéo sans s’intéresser à son son ? En effet, le montage audio fait partie intégrante de ce qui fera la qualité de votre vidéo de marque : à vous de le chouchouter !

Pour ce faire, prenez le temps de…

  • Intégrer une musique adaptée à la tonalité de votre vidéo. Plutôt mélancolique, inspirante, ou pleine de peps ? Peu importe : choisissez une musique libre de droits qui corresponde aux émotions que vous souhaitez faire ressentir à vos cibles.
  • Ajouter une voix-off si nécessaire. Ce sera notamment le cas pour bon nombre de vidéos tutoriels, de présentation de produit, ou les vidéos animées.
  • Faire attention au volume de la musique et à celui de la voix. La musique ne doit en effet pas cannibaliser la voix des intervenants de la vidéo : veillez à réguler le volume de chacun de vos fichiers audio.
  • Intégrer des effets sonores sur des moments-clés. Tout petit “waouh”, “ding” ou soupir peut vous aider à appuyer sur les émotions que vos cibles doivent ressentir à des moments-phares.

Et bien sûr, pour être sûr que le rendu final est au top, saisissez-vous de vos écouteurs ou de votre casque, pour vérifier qu’aucun petit bruit parasite ou son agaçant n’a échappé à votre oreille.

Intégrer des sous-titres à votre contenu

Ajouter des sous-titres à votre vidéo d’entreprise est absolument crucial. En effet, ces sous-titres seront non seulement nécessaires pour vos cibles malentendantes, mais également pour la plupart de votre audience sur les réseaux sociaux, qui y regardent majoritairement les vidéos sans le son.

Veillez donc à incruster directement vos sous-titres dans la vidéo. Il est déconseillé de dépendre des fonctionnalités de sous-titrage des plateformes comme YouTube : celles-ci peuvent être hasardeuses lorsqu’elles sont automatiques, et surtout, n’intègrent pas votre charte graphique !

Qui plus est, le fait de créer vous-même vos sous-titres et de les incruster dans le contenu peut être l’occasion d’élaguer quelque peu le texte. En effet, il n’est pas rare que les phrases prononcées lors d’une interview s’avèrent alambiquées, très longues : le fait d’en réduire la taille dans les sous-titres aide vos cibles à n’en retenir que la substantifique moelle.

Finir avec un appel à l’action saisissant

Dernier conseil, et non des moindres : finissez votre vidéo avec un plan d’outro contenant un appel à l’action fort. L’idée est bien de faire comprendre explicitement aux cibles ce que vous attendez qu’elles fassent après avoir visionné votre contenu.

Doivent-elles s’inscrire à votre newsletter ? A votre prochain événement ? Télécharger votre dernier livre blanc ? Liker ou commenter ? Soyez direct, et n’hésitez pas à bien mettre en valeur sur ce plan votre branding de marque : après tout, c’est la dernière image qui restera dans la tête de votre audience !

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Avez-vous pensé à créer une miniature à votre vidéo ? Mais si, vous savez bien : ce visuel qui s’affiche dans la liste des résultats de recherche sur YouTube, ou avant la lecture de votre contenu sur votre site web. Cette miniature, elle aussi, participe à la qualité de vos vidéos professionnelles !

Pour obtenir tous les conseils-clés pour réussir vos miniatures, direction le guide pour des thumbnails vidéo qui appellent au clic.

Comment faire des vidéos réussies pour sa marque : l’essentiel à retenir

Besoin de récapituler ce beau tuto ? C’est parti ! Les clés pour des vidéos pleines de succès pour votre marque sont…

  • Bien choisir votre matériel. Une bonne vidéo, c’est à la fois la bonne image, le bon son, et le bon logiciel de montage vidéo, qui vous aide à structurer votre contenu en deux temps, trois mouvements.
  • Préparer le tournage de votre vidéo en amont. Tout en ayant vos objectifs marketing en tête, concevez un script et un storyboard bien costaud, et choisissez un lieu de tournage qui mettra en valeur votre message-clé.
  • Réussir le tournage de votre vidéo, en prenant votre temps : faites de multiples prises, filmez plein de plans secondaires… et faites en sorte que tout le monde, sur le tournage, reste zen !
  • Monter sa vidéo de manière dynamique. Bien entendu, votre superbe outil de montage vous y aide. Mais n’oubliez pas de vous focaliser sur la règle “1 plan = 1 idée”, de saupoudrer le tout de transitions bien senties, et d’intégrer sous-titres et incrustations pour faciliter la compréhension de votre message-phare.

Et voilà, il vous ne reste plus qu’à diffuser votre chef-d'œuvre sur tous les canaux marketing les plus pertinents pour votre marque !

Psst, vous ne rechercheriez pas un logiciel de montage vidéo simple à prendre en main, et qui vous aide à créer de saisissants contenus vidéos ? Si c’est le cas, testez donc PlayPlay gratuitement pendant 7 jours.

Vous y découvrirez la bibliothèque de modèles pré-conçus à personnaliser, les banques de vidéos et de musiques, et les fonctionnalités sous-titrage simplifié, qui vous rendront la tâche à la fois simple… et agréable !