Produire du contenu web est un projet à part entière, qui demande une attention de tous les instants. Et plus d’un responsable de contenu, qu’il soit en charge du marketing, de la communication interne ou externe, ou de la marque employeur, s’est perdu dans la sombre forêt de la planification…

Heureusement, il existe un outil qui, tel un phare au milieu de la nuit noire, vous guide dans vos actions quotidiennes : le sacro-saint planning éditorial. Découvrez ici tous les conseils de l’expert pour créer un planning éditorial digne de ce nom, qui vous aidera à suivre finement votre stratégie de contenu.

Pourquoi créer un planning éditorial ?

Si vous cherchez des conseils pour créer un planning éditorial en béton, sans doute êtes-vous sensibilisé à son intérêt pour toute bonne stratégie de contenu.

Mais comme il n’est jamais mauvais de se rafraîchir la mémoire, voici 3 bonnes raisons de concevoir un planning éditorial :

  1. Un planning édito vous permet d’avoir une vision 360 de votre stratégie. Que vous vous lanciez dans une stratégie de Content marketing ou de Brand Content, ou bien que vous souhaitiez tout simplement animer vos canaux de communication de manière régulière, avoir une vision complète de ce que vous allez produire et diffuser est toujours une bonne idée.
  2. Il vous aide à aligner les équipes autour de la création du contenu. Souvent, le contenu demande d’avoir recours à différentes parties prenantes : les experts internes pour les briefs, les concepteurs-rédacteurs pour la création en tant que telle, les managers pour valider le contenu… L’outil qu’est le planning éditorial vous permet de les aligner autour des mêmes objectifs, notamment dans le cadre d'une content factory.
  3. Il vous accompagne dans le suivi du budget attribué au contenu. En sachant exactement combien de contenu vous créez sur les mois à venir, vous avez une vision claire des moyens à déployer (qu’ils soient financiers ou humains).

Voilà de quoi vous motiver encore plus pour concevoir un planning éditorial vraiment solide, n’est-ce pas ?

New call-to-action

Que doit contenir un planning éditorial efficace ?

Tout d’abord, qu’on se le dise : un planning éditorial est un outil marketing unique à chaque entreprise. Vos besoins ne seront pas les mêmes que ceux de vos concurrents ou partenaires : votre planning n’aura donc pas le même format que le leur.

Cependant, il est vrai qu’on retrouve souvent des éléments similaires dans bon nombre de plannings éditoriaux :

  • Le type de contenu, soit les différents formats de contenus que vous souhaitez diffuser. de ce point de vue, le choix ne manque pas ! Articles de blog, infographies, vidéos (sous des formats aussi divers que le spot publicitaire ou la vidéo “à la Brut”), livres blancs, ebooks, guides… Votre planning rassemble en un même endroit tous les formats que vous comptez créer.
  • Les responsables de chaque contenu. Vous avez un Content manager dédié au blogging ? Vous lui attribuerez les articles à créer. Vous avez embauché un Community manager, qui se chargera de la création de vidéos ? Il sera inscrit dans votre planning éditorial, face aux tâches qui le concernent. Dans votre planning, chacun trouve sa place.
  • Les titres des contenus. Si ceux-ci sont temporaires le temps que votre concepteur de choc en trouve un encore plus percutant, celui-ci vous aidera à y voir clair, en un coup d’œil.
  • Les cibles auxquelles sont destinés chacun des contenus. Vous avez créé des persona ou des Ideal Customer Profiles qui vous permettent de découper votre stratégie de brand content de manière maligne ? Faites-les apparaître dans votre planning édito.
  • Le statut de chaque contenu éditorial, et leurs dates de publication prévues. Après tout, c’est l’objectif principal de votre calendrier éditorial : suivre la création et la publication de contenu !
  • Les éléments SEO, lorsqu’ils sont pertinents. Si vous vous attaquez au référencement naturel ou au SEO sur YouTube, intégrer les mots-clés et le nombre de fois qu’ils sont recherchés dans les moteurs de recherche par mois permet à vos concepteurs de contenus de garder en tête cet objectif-clé : se positionner dans les résultats de recherche.

Vous savez désormais quels éléments-clés faire apparaître dans cet outil-phare de votre stratégie de contenu. Voici désormais comment les organiser, grâce à quelques conseils malins.

6 conseils pour concevoir un planning éditorial du tonnerre

Par où commencer, pour concevoir un calendrier éditorial qui fonctionnera vraiment ? La réponse ici.

Lister les idées de contenus éditoriaux à créer

Comme souvent en marketing de contenu ou en communication digitale, tout commence par un brainstorming… ou tout du moins, une phase où vous listez vos idées.

Sans pour autant les organiser dans le temps, prenez soin de trouver les différents sujets de contenus qui pourraient intéresser vos cibles. Quelles thématiques souhaitent-ils voir abordées dans les contenus qu’elles consultent sur le web ? Quels sujets d’intérêt ou tendances les intéressent, les divertissent, les animent au quotidien ? Ces questions vous permettent de créer une ligne éditoriale déjà bien fournie.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Pensez à varier les sujets très orientés autour de votre offre (les tutoriels pour utiliser votre produit, les Foires aux Questions…) et ceux qui adressent des problématiques plus larges, qui ne tournent pas forcément autour de votre offre elle-même.

Par exemple, si vous vendez des cosmétiques vegan, vous pourrez à la fois écrire des articles sur la manière dont vous testez vos produits (sans test sur les animaux), mais également du contenu attractif autour des tendances vegan du moment.

Varier les formats de contenu dans votre calendrier

C’est un fait : vos cibles, quelles qu’elles soient, aiment consulter du contenu digital sous des formats divers et variés. Si la vidéo emporte l’adhésion de la majorité (avec 55 % des internautes qui consomment des vidéos plus que d’autres types de contenu, selon HubSpot), les articles, infographies, guides et autres contenus utiles ne sont pas en reste pour autant.

Une fois que vous aurez listé vos premières idées, vous trouverez assez naturellement leurs formats respectifs. Par exemple :

  • Un contenu tournant autour de tendances de votre secteur s’adaptera bien au format infographie ou “vidéo Top 5”. N'oubliez pas que le storytelling vidéo est très puissant pour capter l'attention de vos utilisateurs.
  • Un autre expliquant en détail une problématique que rencontrent vos prospects ou clients se mariera à merveille avec le format livre blanc, qui permet d’entrer en profondeur dans le sujet

N’oubliez pas qu’un même sujet peut d’ailleurs être décliné en plusieurs formats, pour gagner en visibilité auprès de vos cibles ! Rien ne vous empêche de créer, à partir d’un guide complet, plusieurs petits articles ciblés autour de chaque “chapitre” de votre grand contenu. Vous pouvez également décliner une grande infographie en plusieurs chiffres-clés à partager sur Twitter : c'est ce qu'on appelle le snack content.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Dès que vous planifiez un contenu qui participe au SEO de votre site web, pensez à rechercher immédiatement les mots-clés autour desquels ils seront optimisés. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des outils gratuits comme Google Keyword Planner, ou encore UberSuggest.

Prendre en compte les événements-clés de votre planning

À cette étape, vous avez face à vous une bonne idée du contenu de qualité que vous souhaitez diffuser. Il va désormais s’agir de les organiser dans le temps.

Or, votre entreprise est sans doute soumise à une certaine saisonnalité, ou peut s’appuyer sur des événements spécifiques ou des marronniers (des thématiques récurrentes chaque année, comme les fêtes de fin d’année, la Saint Valentin, ou les journées mondiales). En tant que marketeur ou communicant, vous devez aligner votre stratégie éditoriale sur ces événements-clés.

Par exemple, votre équipe de chefs de produits a prévu la sortie d’une nouvelle offre très bientôt ? Ou bien votre entreprise participe à un événement du secteur très attendu ? Votre contenu doit accompagner ces dates-clés, pour leur donner une visibilité optimale.

Pensez donc, avant d’assigner les dates-butoirs à vos contenus dans votre planning éditorial, à lister ces événements-phares. Ils vous permettront d’avoir une visibilité sur les prochains mois.

Assigner des dates de publication réalistes aux contenus

Voilà sans doute venu le moment le plus délicat de la création de planning éditorial : la planification de la publication des contenus. Comment faire pour concevoir un calendrier qui sera vraiment suivi ? C’est bien simple : il s’agit de faire preuve de réalisme.

Prenez en compte les contraintes temporelles de production de contenu. Un livre blanc très costaud prendra beaucoup plus de temps à créer qu’un simple article de blog, et celui-ci prendra lui-même plus de temps à créer qu’une vidéo “Top 5” dédiée aux réseaux sociaux (si tant est que vous ayez le bon outil de création vidéo).

New call-to-action

Pensez également à prendre en compte, dans la mise en place des fameuses deadlines, les délais de validation de contenu en interne. Votre n+1 souhaite peut-être jeter un œil sur tous les guides ou toutes les infographies que votre équipe crée ? Ajoutez donc à la date de publication d’une bonne semaine supplémentaire, le temps que les contenus soient validés de manière définitive.

Intégrer des briefs à votre planning éditorial

Si toutes les entreprises ne le font pas, les experts du Content marketing ne manquent pas d’appliquer ce conseil à la lettre. En effet, en tant qu’outil d’alignement des équipes, le planning éditorial peut devenir le lieu où vous orientez la rédaction du contenu, pour qu’elle aille dans le bon sens.

Intégrez donc à votre planning une colonne où vous proposerez aux personnes en charge de la conception de contenu…

  • Des idées-phares à suivre : si vous avez une petite idée de la structure à adopter pour un contenu pertinent, ayant une réelle valeur ajoutée, ne vous privez pas de le faire savoir à votre rédacteur ou à votre responsable vidéo.
  • Des sources dont s’inspirer : sans doute certains de vos concurrents ou partenaires ont-ils déjà créé des contenus dont vos équipes peuvent s’inspirer (sans copier, bien sûr !)
  • Des notes importantes, par exemple sur les appels à l’action vers votre site Internet à intégrer, ou encore les expressions à utiliser pour décrire un nouveau produit ou service.

Si vous intégrez ces éléments à votre planning dès le début, c’est sûr : vos équipes vous remercieront.

Formaliser votre planning dans un outil vraiment performant

Vous avez entre les mains tout ce qu’il vous faut pour un planning édito vraiment costaud. Mais sous quel format le formaliser ? Quel outil utiliser ?

S’il est difficile de choisir à votre place l’outil idéal pour suivre la création de contenu dans votre entreprise, prenez cependant en compte ces 3 critères-clés : votre outil doit être…

  • Complet. Tous les éléments que vous comptez suivre (responsables, dates de publication, briefs, mots-clés SEO…) doivent être aisément intégrables à l’outil.
  • Collaboratif. Votre outil doit être partageable à l’ensemble des parties prenantes de votre stratégie de contenu… y compris les personnes externes à votre entreprise.
  • Modulable. Encore une fois, chaque planning éditorial est unique. L’outil que vous utilisez doit être aisément personnalisable selon vos besoins spécifiques.

Et ça tombe bien : voici pour vous les quelques outils les plus utilisés par les équipes de marketing et communication digitale à l’heure actuelle.

Quel outil utiliser pour créer un planning éditorial ?

Les outils pour concevoir votre planning éditorial ne manquent pas, et il peut être difficile de choisir le vôtre.

  • Les outils de gestion de projet, comme Asana ou Freedcamp, sont particulièrement en vogue. Cependant, s’ils sont très clairs, et permettent une personnalisation fine de votre calendrier, ils demandent souvent un temps de prise en main conséquent. Sans parler de certaines fonctionnalités-clés, qui ne sont accessibles qu’en version payante, parfois à des sommes que vous préfèreriez dépenser en création de contenu.
  • Excel ou Google Sheets, les outils de tableur les plus connus au monde, sont d’excellents outils pour planifier votre contenu. Modulables, ils permettent de personnaliser votre planning ; et tout le monde (ou presque !) sait les manier, ce qui en fait d’excellents outils collaboratifs.
  • Trello est sans doute le chouchou de bon nombre de marketeurs et communicants. Clair, bien organisé, un Trello se partage aisément à l’ensemble de vos parties prenantes, et vous aide à suivre en un coup d’oeil le déploiement de votre stratégie de contenu.

Quel que soit l’outil que vous choisissez, il vous faudra prendre le temps de vous l’approprier, et de le personnaliser en fonction de vos objectifs propres.

Mais parce qu’il est toujours bon de partir d’une base solide, téléchargez dès maintenant le modèle de planning éditorial PlayPlay ! Dedans, vous aurez accès à un Google Sheet et un Trello contenant toutes les bonnes bases pour créer votre propre planning. C’est gratuit : profitez-en donc.

New call-to-action