Au cours du dernier benchmark que vous avez réalisé, vous vous êtes rendu sur le site Internet et les réseaux sociaux de votre concurrent le plus direct.

Face à votre écran, votre cœur a cessé de battre quelques millièmes de secondes : ce concurrent présente une stratégie de communication digitale des plus puissantes. Charte visuelle bien ficelée, communication régulière sur de nombreuses plateformes sociales, présence dans les meilleurs résultats des moteurs de recherche… Cette entreprise semble avoir tout bon.

Pas de panique : vous aussi pouvez développer une stratégie digitale différenciante, qui apporte des résultats concrets à votre entreprise, et sortir des 45 % d’entreprises qui n’ont toujours pas de stratégie clairement définie sur le web.

À l’issue de votre lecture, vous aurez toutes les cartes en main pour vous différencier par votre stratégie de communication digitale.

Étudiez votre cible pour la toucher efficacement

En tant que professionnel du marketing, vous le savez bien : pour être efficace, chaque action que vous menez doit être guidée par l’audience que vous ciblez, ses attentes et ses besoins.

C’est pourquoi il vous faut réfléchir au ciblage de votre stratégie de communication digitale : celle-ci ne peut pas s’adresser à tout le monde, mais doit adresser uniquement une ou plusieurs cibles précises. Retenez ce précepte clé : sur le web comme sur d’autres canaux, parler à tout le monde, c’est ne toucher personne.

Créez une vidéo de qualité en quelques minutes

Essayez gratuitement

Dressez le portrait-robot de votre client idéal

Votre client idéal, que vous l’appeliez Ideal Customer Profile ou Buyer Persona, doit être une représentation semi-fictive de la cible que vous voulez toucher. Cette représentation se base sur les études de marché que vous avez pu mener, ainsi que sur les données que vous avez collectées sur vos clients actuels.

Pour vous aider, vous pouvez vous inspirer de l’outil « Make my persona » de HubSpot : en 7 étapes, il vous guide dans la conception de votre portrait persona.

Pour dresser le portrait de votre client idéal, commencez par répondre à cette série de questions :

  • Quel est son âge ?
  • Est-ce un homme ou une femme ?
  • Quel est son style de vie ?
  • Dans quel environnement vit-il (milieu urbain, rural…) ?
  • Quel est son métier (son poste, sa catégorie socioprofessionnelle) ?
  • Quels sont ses revenus annuels ?
  • Quelles sont ses habitudes d’achat ?
  • Dans quel secteur travaille-t-il ?
  • Quelle est la taille de son entreprise ?
  • Quelle est sa formation ?
  • Quels sont ses loisirs ?
  • Quels types de mots-clés tape-t-il dans les moteurs de recherche pour se renseigner avant de faire ses achats ?
  • Sur quels médias sociaux est-il présent ? Via quels médias traditionnels se renseigne-t-il ?
  • Comment utilise-t-il Internet ? Sur son ordinateur ou sur mobile ? À quelle fréquence ? À quel moment de la journée ? Quel type d’informations recherche-t-il sur le web ?
  • Quel type de contenu consomme-t-il ? Écrit, visuel, vidéo ? Plutôt court, long ?

Cette liste n’est pas limitative. Plus elle est détaillée, plus votre portrait-robot sera précis. N’hésitez pas à adapter ces questions aux produits ou services que vous proposez.

Interrogez vos clients pour confirmer vos intuitions

Interroger vos clients ou vos prospects est le meilleur moyen de confronter votre portrait-robot fictif à la réalité du terrain. En effet, même s’il se base sur un ensemble de données, ce portrait-robot n’est pas parfait en soi. Rien de tel que de le confronter en parlant à vos clients bien réels.

Menez quelques interviews qualitatives avec vos clients et prospects, en posant des questions ouvertes sur leurs habitudes d’achat sur le web, leurs attentes envers une marque comme la vôtre, les défis que vos produits ou services leur ont permis de dépasser.

N’hésitez pas à collecter les verbatims les plus intéressants que vous récoltez. Ce sont des informations extrêmement précieuses, qui vous apprendront beaucoup sur le parcours client. Vous pourrez également les réutiliser dans vos contenus de communication digitale (dans vos témoignages clients ou sur vos pages produits, par exemple), après leur avoir demandé la permission de les mettre en avant.

💡 4 moyens d’inciter vos clients à vos questions

  • Incluez dans votre newsletter un lien vers un questionnaire sur votre produit ou votre service.
  • Envoyez un e-mail personnalisé à vos clients les plus engagés, et proposez-leur une interview téléphonique.
  • Demandez un feedback complémentaire aux clients qui ont le mieux noté votre produit ou service.
  • Organisez un atelier ou un événement avec plusieurs de vos clients.
  • Proposez-leur un avantage promotionnel en l’échange de leurs réponses à vos questions : code promotionnel, bon d’achat…

Inspirez-vous de la stratégie digitale de vos concurrents

Pourquoi partir de zéro alors que vous pouvez trouver des sources d’inspiration en observant ce que font vos concurrents ? Quel que soit votre secteur d’activité, il y a de fortes chances qu’ils soient présents sur le web, et y communiquent déjà. (Si ce n’est pas le cas, c’est tout de même une excellente nouvelle pour vous !)

Étudiez soigneusement la présence digitale de vos concurrents en vous posant ces quelques questions :

  • À quoi ressemble leur présence digitale ? Est-elle organisée et régulière ?
  • Qui communique au nom de l’entreprise ? Les dirigeants ? Les collaborateurs ?
  • Sur quels canaux ? Sur quels médias sociaux ?
  • Via quels types de contenus communiquent-ils ? Produisent-ils des articles de blog, des e-books, des livres blancs, des vidéos, des infographies… ?
  • De quelle manière communiquent-ils ? Quelle tonalité adoptent-ils pour toucher leurs cibles ?
  • Sur quels mots-clés se positionnent-ils sur les moteurs de recherche ?
  • Lesquels de leurs contenus sont les plus performants ? Est-ce qu’ils génèrent des réactions, comme des likes, des partages, des commentaires ?
  • Est-ce que leur site web attire beaucoup de trafic ?

Vous pourrez ainsi observer les bonnes pratiques qu’ils utilisent pour vous en inspirer, et sélectionner celles qui fonctionnent le mieux. Ainsi, vous gagnerez beaucoup de temps, et vous aurez des résultats probants rapidement.

Bien entendu, l’objectif n’est pas de calquer exactement leur communication digitale sur la vôtre. N’hésitez pas à vous démarquer, en adoptant par exemple une tonalité différente, ou en traitant plus en profondeur les sujets qui intéressent votre cible.

Définissez les objectifs que votre stratégie digitale doit atteindre

Les objectifs qualitatifs et quantitatifs de votre stratégie de communication digitale sont la boussole qui guide chacune de vos actions au quotidien.

Une stratégie digitale peut servir un ou plusieurs objectifs, parmi lesquels, par exemple...

  • Accroître la notoriété de votre entreprise ou de votre marque sur Internet
  • Vous positionner comme leader sur le marché
  • Générer des prospects qualifiés que vos équipes commerciales pourront convertir en clients
  • Faire mûrir les prospects de votre base de données existante
  • Vendre un nouveau produit ou service via votre site e-commerce
  • Fidéliser vos clients existants pour les faire de nouveau acheter auprès de votre entreprise
  • Enchanter vos clients et en faire vos ambassadeurs de marque

Attention à ne pas multiplier vos objectifs. Si vous en choisissez trop, la mise en œuvre de votre stratégie sera très laborieuse et peu efficace in fine.

Par exemple, si votre entreprise n’est pas encore bien connue des internautes, vos objectifs prioritaires seront d’accroître votre notoriété et de générer des prospects, avant de vous positionner comme leader sur le marché.

💡 La méthode S.M.A.R.T : un canevas pour fixer vos objectifs

L’erreur à éviter absolument ? Poser des objectifs pas assez précis, dont vous ne pouvez pas mesurer l’atteinte, ou trop décourageants pour vos équipes. Utilisez la méthode S.M.A.R.T pour vous guider dans la définition de ces objectifs.
Selon cette méthode, chacun de vos objectifs doit être :

  • Spécifique, soit suffisamment précis
  • Mesurable, à l’aide de métriques clés bien définies
  • Acceptable, soit suffisamment ambitieux pour qu’il représente un défi, mais sans être démotivant pour vos équipes
  • Réaliste, soit possible à atteindre
  • Temporellement défini, soit délimité dans le temps, avec une date butoir précise

Choisissez les types de contenu les plus pertinents pour atteindre ces objectifs

Sur Internet, le contenu est roi : c’est lui qui vous permet de diffuser vos messages de marque, d’attirer et de convaincre vos cibles. Qui plus est, le marketing de contenu coûte 62 % moins cher, et génère 3 fois plus de leads que le marketing traditionnel, selon une étude DemandMetrics. De quoi vous motiver à vous lancer dans cette stratégie ROIste.

Il existe plusieurs types de contenu sur le web qui peuvent vous aider à atteindre vos objectifs de marketing digital.

On peut classer ce contenu web en 4 grandes catégories :

  • Le contenu textuel : ce sont les articles de blog, les posts sur les réseaux sociaux, la newsletter et le mailing, l’interview, l’étude de cas, le livre blanc, un guide pratique, un cas client, une check-list, etc.
  • Le contenu visuel, comme les infographies, les diaporamas, les mèmes, les GIFs ou autre snack content (du contenu que les cibles peuvent consommer rapidement).
  • Le contenu audio : il s’agit principalement des podcasts.
  • Le contenu vidéo, comme la vidéo corporate, la vidéo marketing, le tutoriel, l’interview vidéo, la conférence en ligne, le podcast vidéo ou encore la vidéo publicitaire. N'oubliez pas de créer un storyboard pour vos vidéos afin de bien préparer le tournage et d'avoir un rendu conforme à vos attentes.

Quel type de contenu choisir pour votre stratégie ?

Une fois que vous avez bien étudié votre cible, vous connaissez déjà ses habitudes sur le web. Vous pouvez ainsi choisir les types de contenu les plus appréciés par votre cible.

Pensez à varier les formats dans votre ligne éditoriale, pour dynamiser votre communication digitale.

Mais n’oubliez pas l’adage “less is more” : concentrez-vous uniquement sur les formats de contenu qui sont les plus appréciés par votre audience, qui vous apporteront un maximum de résultats.

Si vous lancez tout juste votre stratégie de communication digitale, n’hésitez pas à tester différents formats, en observant leur performance, pour ensuite recentrer votre ligne éditoriale autour de ceux qui sont les plus pertinents.

Ceci étant, un type de contenu digital est aujourd’hui incontournable dans votre stratégie : la vidéo.

Son utilisation explose sur le web, et ce format est redoutable d’efficacité :

  • La vidéo est le format préféré des internautes actuellement : 59 % des cadres disent qu’ils préfèrent regarder une vidéo plutôt que lire un texte. Une étude HubSpot a également prouvé que 72 % des consommateurs préfèrent s’informer sur un produit ou un service par le biais de la vidéo.
  • La vidéo génère de la visibilité et de l’engagement sur les réseaux sociaux, plus que n’importe quelle autre forme de contenu. Les algorithmes des médias sociaux priorisent ce format dans le fil d’actualité des utilisateurs : de quoi donner de la visibilité à votre marque sur ces plateformes.
  • La vidéo aide vos cibles à mémoriser vos messages : les internautes retiennent 95 % d’un message lorsqu’ils le regardent en vidéo, contre 10 % lorsqu’ils le lisent en texte, selon une étude Insivia.
  • La vidéo met l’émotion et le storytelling au cœur de votre communication : rien de tel qu’un contenu visuel, où l’humain est au centre du message, pour créer de l’engagement chez vos cibles. Nous vous partageons les secrets du storytelling vidéo.
  • La vidéo améliore le référencement naturel de votre marque sur Google. En effet, YouTube est le deuxième moteur de recherche au monde, et appartient à Google : en soignant le référencement de vos vidéos sur la plateforme, vous les verrez remonter dans les résultats de recherche du premier moteur mondial.

Créez une vidéo de qualité en quelques minutes

Essayez gratuitement

De quoi votre contenu doit-il parler ?

Selon votre produit ou votre service, et les habitudes de votre cible, le contenu a plusieurs vocations :

  • Éduquer l’internaute pour lui faire prendre conscience de ses problématiques, et lui démontrer que les solutions existent.
  • Divertir et inspirer en proposant du contenu qui génère de l’émotion, afin de créer un lien fort entre votre entreprise et son audience.
  • Créer et animer votre communauté, et faire des internautes qui suivent votre marque des ambassadeurs de vos offres.
  • Interpeller vos cibles, pour les faire adhérer aux valeurs de votre entreprise.
  • Vendre par le biais de contenu plus promotionnel.

Pour développer une relation puissante avec vos clients et vos prospects, pensez à varier les différentes finalités de vos contenus, et ne diffusez pas uniquement du contenu promotionnel.

Prenez le temps de concevoir également des contenus pédagogiques, qui éduquent vos cibles face à leurs problématiques d’achat, mais aussi du contenu basé sur l’émotion et le storytelling.

💡 4 pistes pour découvrir le contenu le plus pertinent pour votre audience

  • Posez directement la question à vos clients : qu’aimeraient-ils savoir ou apprendre ? Quelle est leur problématique du moment ?
  • Récoltez les questions les plus fréquemment posées par vos prospects ou clients à vos commerciaux ou votre SAV : ces questions récurrentes sont signe d’un intérêt pour une problématique précise.
  • Recherchez le contenu créé par vos concurrents, qui génère le plus d’engagement.
  • Analysez les commentaires et les avis laissés par les internautes : ces informations sont une mine d’or pour vous inspirer les sujets de contenus.

Définissez votre ligne éditoriale pour organiser vos contenus dans le temps

Une ligne éditoriale n’est pas réservée aux journaux et aux magazines. Elle a été largement adoptée en webmarketing, et est le fil rouge de votre stratégie digitale.

Qu’est-ce qu’une ligne éditoriale ? En une phrase, ce sont les lignes directrices qui guident la création et la diffusion de votre contenu. Elle vous permet d’assurer la cohérence entre tous vos contenus.

Alors comment définir votre ligne éditoriale ? Pour ce faire, posez-vous ces 6 questions :

  1. Quels sujets seront abordés dans vos contenus ? Il s’agit des différentes thématiques qui vont guider votre création de contenu.
  2. À qui s’adressent vos contenus ? Si vous avez plusieurs cibles types, veillez à toutes les adresser dans votre ligne éditoriale. Rappelez-vous que chaque contenu n’a pas besoin de s’adresser à toutes vos cibles.
  3. Quels sont les formats de contenu que vous allez créer ?
  4. Où sont diffusés vos contenus ? Vous découvrirez plus loin dans cet article les différents canaux digitaux que vous pouvez exploiter.
  5. Dans quels objectifs ? Par exemple, si vous avez pour objectif de mieux référencer votre site Internet sur Google, cette question vous permettra de déterminer quels mots-clés vous visez pour chacun de vos contenus.
  6. Quand et à quelle échéance publiez-vous ces contenus ? Définissez une fréquence de publication pour chacun de vos contenus, et tenez-vous-y.

Les réponses à ces différentes questions constituent votre feuille de route pour la suite.

Puis définissez votre planning éditorial : il s’agit d’un document qui rassemble les différents contenus que vous comptez publier, et qui en organise la production et la diffusion dans le temps.

Pour créer un planning éditorial facilement, vous pouvez vous servir d’outils comme Trello ou un tableur Excel. L’objectif est de visualiser tous les contenus à produire et à diffuser, sur plusieurs mois à l’avance. Vous êtes pressé ? Pour ne pas partir de zéro, n’hésitez pas à utiliser le modèle de planning éditorial PlayPlay, à télécharger gratuitement et à personnaliser selon votre propre stratégie de communication digitale.

New call-to-action

Choisissez les canaux de diffusion sur lesquels vos cibles se trouvent

Même un contenu de qualité exceptionnelle peut passer inaperçu si vous ne choisissez pas les bons canaux de diffusion. En marketing de contenu, on dit fréquemment qu’il vous faut passer 20 % de temps sur la création de contenu, et 80 % dans sa diffusion.

Et pour tirer le meilleur parti de votre contenu, vous devez le diffuser là où se trouve votre cible.

Aujourd’hui, Internet offre une variété de canaux sur lesquels vous pouvez diffuser vos messages de marque (brand content). Lesquels choisir ?

Les réseaux sociaux

LinkedIn, Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, YouTube, TikTok… Vous avez l’embarras du choix. Toutefois, vous n’êtes pas obligé d’être présent sur tous les réseaux sociaux.

En suivant les différentes étapes de ce guide, vous connaissez désormais les habitudes de votre public cible, et savez désormais sur quels médias sociaux elle est présente.

Veillez à adapter vos contenus aux codes et à l’audience de chaque plateforme. Par exemple, sur LinkedIn, il est de rigueur de publier des contenus pédagogiques, orientés professionnalisme : vous y toucherez des cibles majoritairement BtoB. A contrario, si vous visez une clientèle d’adolescents ou de jeunes adultes, vos canaux privilégiés seront Snapchat ou TikTok, dont l’audience est jeune.

Pour vous aider à faire le bon choix, voici un aperçu des typologies d’utilisateurs des médias sociaux les plus populaires :

  • 41 % des utilisateurs TikTok sont âgés de 16 à 24 ans, selon une étude Oberlo.
  • 71 % des utilisateurs actifs mensuels sur Instagram ont moins de 35 ans, selon une étude Oberlo.
  • L’âge moyen des utilisateurs de LinkedIn est de 44 ans, selon le BDM.
  • Les utilisateurs de Facebook ont en moyenne entre 18 et 49 ans, selon SLNWeb.

Votre site Internet et votre blog d’entreprise

Publier régulièrement du contenu sur votre site web, comme des articles de blog, est une excellente stratégie pour améliorer votre référencement naturel (SEO) et générer du trafic qualifié dans la durée.

Il s’agit d’une excellente stratégie d’acquisition : vous pouvez y attirer de nouveaux prospects en permanence. Votre site web joue alors le rôle d’un commercial disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour vos prospects. Vous pouvez aussi multiplier l’impact de cette stratégie de communication digitale en diffusant vos articles de blog sur les médias sociaux.

La newsletter et l’e-mailing

Si vous avez déjà une base d’adresses e-mail de prospects et de clients, ne passez pas à côté de la puissance du mailing.

En effet :

  • 72 % des professionnels du B2B indiquent être abonnés à des newsletters professionnelles, et 62 % d’entre eux le sont à plus de 4 newsletters, selon Sarbacane
  • Le mailing est le canal préféré des internautes pour recevoir des informations de la part des enseignes (pour 32 % d’entre eux)

L’e-mail est un canal très efficace pour diffuser votre contenu et pour construire une relation durable avec vos clients et vos prospects. Afin d’instaurer une habitude, pensez à mettre en place une newsletter à échéance régulière.

Pour tirer le meilleur parti de ce canal de communication, notez que certains formats d’e-mailing ont plus de succès auprès des prospects, comme :

  • La curation de contenu avec une sélection d'articles
  • Les articles directement rédigés dans la newsletter
  • Les e-mails davantage conversationnel, moins promotionnels

La publicité payante

Les canaux de communication web payants s’avèrent intéressants pour atteindre une meilleure visibilité sur Internet.

C’est notamment le cas si vous lancez tout juste votre stratégie de communication digitale, et que votre site Internet n’accueille pas encore beaucoup de trafic, ou que vos communautés sur les réseaux sociaux ne sont pas encore très développées.

De même, il peut être intéressant d’investir une partie de votre budget dans ces canaux payants si votre activité connaît une forte saisonnalité. Vous pouvez ainsi promouvoir rapidement vos offres saisonnières, sans vous lancer plusieurs mois à l’avance dans la diffusion organique de contenu.

Derrière le terme de “publicité payante”, on rassemble plusieurs types de canaux :

  • Le SEA (ou Search Engine Advertising), qui consiste à positionner des annonces dans les résultats de recherche de Google, sur des mots-clés que vos cibles recherchent.
  • Le display, soit les bannières apposées sur des sites web tiers, menant vers votre propre site.
  • Le Paid Social, soit la publicité sur les réseaux sociaux : toutes les plateformes disposent désormais de leur propre régie publicitaire (Facebook Ads, Twitter Ads, Instagram Ads, LinkedIn Ads…).

Pour en faire un levier gagnant dans votre stratégie, il vous faut bien cibler votre audience en amont, et déterminer finement le budget que vous souhaitez déployer sur chacun de ces canaux.

Notez que la publicité web peut être un sujet assez technique. N’hésitez donc pas à vous faire accompagner par un expert en la matière, pour éviter de dilapider votre budget marketing dans des campagnes peu ROIstes.

Mesurez la performance de votre stratégie digitale régulièrement

C’est un fait : on n’améliore que ce que l’on mesure. Les indicateurs de performance (ou les KPI, comme les appellent les anglophones) vous aident à piloter et à évaluer votre stratégie digitale. Ces métriques clés doivent être corrélées aux objectifs de votre stratégie de communication digitale.

Quels sont les KPI digitaux à suivre ?

Il existe de nombreux indicateurs de suivi pour évaluer votre stratégie. Si vous souhaitez analyser les performances de vos vidéos, nous vous listons 11 KPI à suivre.

En attendant, voici les grandes catégories à envisager d’ajouter à vos tableaux de reporting.

Pour mesurer la performance de votre site web :

  • Le positionnement de vos pages dans les moteurs de recherche sur les mots-clés que vous visez
  • Le trafic généré sur votre site
  • Le nombre de pages visitées en moyenne par les internautes
  • Le temps moyen passé sur votre site
  • Le taux de rebond sur vos pages

Ces données sont disponibles dans l’outil gratuit Google Analytics.

Pour mesurer votre visibilité et votre notoriété sur les réseaux sociaux :

  • Le nombre d’abonnés à votre profil ou à votre page entreprise
  • Le nombre d’interactions sur vos publications (likes, commentaires, partages, clics)
  • Le taux d’engagement sur vos publications : réactions, commentaires, partages / nombre de vues * 100 = %
  • La qualité des interactions : ce type de métrique qualitative est très importante car, plus vos publications sont commentées, plus votre audience est engagée, plus les médias sociaux mettent en avant vos posts dans le feed des utilisateurs

Pour mesurer la transformation de vos cibles en leads et en clients :

Ces indicateurs vous permettent de mesurer combien d’internautes ont accompli l’action que vous souhaitiez qu’ils fassent.

  • Le nombre de leads générés
  • Le taux de conversion sur vos pages d’atterrissage
  • Le nombre d’opportunités commerciales générées via votre stratégie web
  • Le nombre de ventes générées via votre stratégie de communication digitale
  • Le panier moyen des clients convertis par le biais de votre stratégie digitale.

Ne choisissez que les métriques les plus pertinentes par rapport aux objectifs de votre stratégie.

💡 Quels outils pour mesurer la performance de votre stratégie ?

Qui dit reporting, dit outils de mesure de la performance. Pensez donc à vous doter des outils clés, que sont :

  • Les outils gratuits de Google, comme Google Analyticspour suivre et analyser le trafic de votre site, et Google Search Console pour suivre votre référencement naturel en analysant les requêtes des internautes et votre positionnement sur le moteur de recherche.
  • Un logiciel de CRM, qui vous permet de gérer toute votre relation client et de piloter votre stratégie digitale. Parmi les plus connus, Salesforce, Microsoft Dynamics ou encore HubSpot centralisent toutes vos données clients stratégiques. Choisissez l’outil adapté à la taille de votre entreprise et à vos objectifs, en vous renseignant précisément sur les fonctionnalités que chaque CRM propose. Inutile d’investir dans un logiciel lourd si vous n’utilisez que 10% de ses capacités. Privilégiez la facilité de prise en main et la collaboration entre vos différents services (marketing, communication, commerciaux, SAV).

Choisissez les outils de communication digitale adaptés à vos besoins

Il existe de nombreux outils de communication digitale pour vous faire gagner du temps et être performant dans la création, la planification, la diffusion et le suivi de vos contenus. Seulement voilà : il y en a des centaines sur le marché, et tous n’auront pas d’intérêt pour votre stratégie de communication digitale.

Quels outils choisir ? Voici notre sélection, pour vous aider à faire le bon choix :

Pour trouver les idées à développer dans vos contenus

Quels sont les sujets qui intéressent votre cible ? Ces outils peuvent vous aider à répondre à cette question :

BuzzSumo vous permet de découvrir les sujets populaires et les contenus qui génèrent de l’engagement sur le web. Vous pouvez aussi y accéder aux statistiques de partage de vos propres contenus sur le web.

Feedly est un outil de veille. Depuis sa version web ou son application mobile, vous pouvez sélectionner et suivre uniquement les sujets et les sites qui vous intéressent, sans subir une surcharge d’information.

Netvibes, qui rassemble les flux RSS, vous permet de consulter vos réseaux sociaux, recevoir des alertes d'actualité ou encore lire les articles sur les sujets que vous aurez choisis.

Answer The Public vous permet de découvrir les questions les plus fréquemment posées par les internautes sur un sujet donné.

Pour planifier, diffuser et suivre vos contenus sur les réseaux sociaux

Les outils de planification Social Media vous aident à suivre l’évolution de votre stratégie sur les réseaux sociaux. Ils sont un véritable atout, surtout pour les entreprises qui doivent gérer une communication sur diverses plateformes, et des communautés très vastes.

Il existe plusieurs solutions sur le marché qui vous permettent :

De programmer la diffusion de vos contenus sur les médias sociaux à partir d’une seule plateforme

D’interagir avec les internautes ayant posté des commentaires sous vos contenus

D’analyser les performances de vos publications (et notamment le nombre de réactions et le taux d’engagement) pour mesurer lesquelles sont les plus appréciées

La plupart des outils comme Buffer, Later ou Hootsuite sont disponibles en modèle freemium (les fonctionnalités de base sont gratuites et la version complète payante).

Pour envoyer vos e-mails

Les outils d’e-mailing vous permettent notamment de gérer vos listes d’abonnés, d’envoyer des e-mails de manière automatisée, et de mesurer les performances de vos envois.

Il existe plusieurs solutions sur le marché, comme Mailjet, Sendinblue ou Aweber, qui permettent d’automatiser de manière fine vos envois. Notez que bon nombre de logiciels CRM vous permettent aussi de gérer et d’automatiser vos envois.

Pour suivre votre gestion éditoriale

Les outils de suivi de gestion éditoriale vous permettent de visualiser en un seul et même endroit les projets en cours et à venir dans votre stratégie de communication digitale.

Grâce à eux, vous pouvez piloter l’ensemble de votre stratégie, coordonner vos équipes et garder un œil sur votre budget.

Les outils les plus populaires sur le marché sont Asana et Freedcamp : ils vous permettent de personnaliser entièrement votre suivi éditorial, mais nécessitent aussi un temps de prise en main. De son côté, Trello est un outil intuitif.

Pour créer vos visuels

Quel que soit le type de contenu que vous avez choisi de mettre au cœur de votre stratégie digitale, vous aurez besoin, à un moment ou à un autre, de créer des éléments visuels.

Carrousels pour vos posts réseaux sociaux, infographies, e-books, miniatures pour vos vidéos… Quels outils peuvent vous permettre de les créer ?

Si vous avez déjà mis un pied dans le monde du graphisme, vous savez combien les outils de la suite Adobe (InDesign, Illustrator…) sont complexes à prendre en main.

Pour vous faciliter la tâche, optez plutôt pour un outil comme Canva, qui vous propose des centaines de modèles à personnaliser à la charte graphique de votre marque.

Pour créer vos vidéos

La création vidéo est réputée comme étant complexe et chronophage. En tant que professionnel du marketing, vous n’avez peut-être pas à votre disposition les compétences techniques nécessaires pour prendre en main les outils de montage vidéo les plus connus, comme Adobe Premiere ou Final Cut Pro.

Et si vous optiez pour un outil de création vidéo simple comme PlayPlay ?

Conçu pour rendre accessible la vidéo à n’importe quelle marque, PlayPlay propose une interface intuitive en glisser-déposer, des modèles d’écrans à personnaliser aux couleurs de votre marque, ainsi que des banques d’images, de photos et de musiques libres de droit.

Essayez PlayPlay gratuitement dès maintenant, et découvrez le pouvoir d’une vidéo conçue en quelques minutes !

New call-to-action

Testez et améliorez votre stratégie en permanence

Aucune stratégie digitale n’est gravée dans le marbre. Les pratiques des internautes changent, les tendances de contenu évoluent, et surtout, les objectifs de votre marque peuvent varier au fil du temps.

Considérez donc votre stratégie comme un cycle qui consiste à :

  • Concevoir les contenus qui vous permettent d’atteindre vos objectifs
  • Planifier la diffusion de ces contenus dans le temps
  • Mesurer les performances de votre stratégie à l’aide de vos indicateurs clés
  • Découvrir les pistes d’optimisation qui vous aideront à améliorer ces performances
  • Tester ces pistes d’optimisation… Et recommencer !

C’est là la seule manière d’affiner votre stratégie au fil du temps.

Vous avez suivi ces 9 étapes clés ? Bravo : vous avez entre les mains toutes les cartes pour concevoir une stratégie de communication adaptée à votre marque, à vos cibles, et atteindre vos objectifs marketing avec brio.