Après des heures de réflexion, l’ampoule au-dessus de votre tête s’est allumée : les vidéos institutionnelles sont un des meilleurs moyens de présenter votre entreprise et de véhiculer ses valeurs. Vous allez donc vous lancer !

Et vous avez tout à fait raison : grâce à la vidéo institutionnelle, vous pouvez raconter une histoire en transmettant des émotions en images et en musique. Peut-être un nouveau moyen pour vous de renforcer votre stratégie de communication ?

Seule ombre au tableau : vous ne savez pas forcément par où commencer, en tenant compte des aspects techniques et artistiques indispensables pour bien réaliser votre vidéo institutionnelle.

Ne bougez pas de votre siège, ou de votre pause café, nous avons de quoi éviter le flop d’une vidéo d’entreprise bancale, sans pour autant faire appel à une société de production, ni à des logiciels de montage vidéo professionnels.

Découvrez comment réaliser des vidéos institutionnelles en interne de manière agile, simple et rapide en suivant ce guide.

Lumière sur les intérêts à réaliser une vidéo institutionnelle

En général, le temps moyen d’attention sur nos écrans est de 8 secondes, ce qui est très peu ! On trie les informations pour passer très rapidement d’une information à une autre, et finir par se concentrer sur un sujet qui nous intéresse vraiment. La vidéo aide bien, en ce sens, à charmer l’audience :

  • 55 % des gens consomment des vidéos plus que d'autres types de contenu (étude HubSpot)
  • En 2021, 82 % du trafic internet global sera représenté par la vidéo (selon le rapport annuel Cisco)

La vidéo institutionnelle, bien réalisée, permet ainsi de retenir l’attention sur des sujets originaux, des formats dynamiques, d’ajouter un support de communication à votre portfolio… bref, d’augmenter la valeur et la performance de votre communication, interne comme externe.

💡 Découvrez comment grâce à une Content Factory vous arriverez à produire plus de contenus à forte valeur ajoutée.

Recruter de nouveaux talents et retenir vos pépites

La vidéo corporate permet sans aucun doute de garder vos collaborateurs près de vous, et d’en recruter de nouveaux :

  • 83 % des embauches commencent par une recherche en ligne sur une entreprise.
  • Les candidatures très qualifiées augmentent de 50 % grâce à une marque employeur forte, selon une étude Linkhumans.

Vos collaborateurs sont les meilleurs ambassadeurs de votre entreprise, alors pourquoi se priver de les faire participer dans votre communication interne et externe ?

💡 L'astuce PlayPlay

Certaines de vos vidéos peuvent également être ensuite partagées sous forme dde podcast. Découvrez donc comment enregistrer un podcast en interne.

Avoir un coup d’avance sur les concurrents

Les films institutionnels sont aussi l’occasion se démarquer de la concurrence et faire connaître vos produits et services :

  • 84 % des consommateurs déclarent avoir décidé d'acheter un produit ou un service en regardant la vidéo de la marque, selon Wyzowl
  • 85 % des consommateurs veulent voir plus de contenu vidéos de marques, selon HubSpot

Et en bonus, si vous avez dans le viseur un collaborateur travaillant pour la concurrence, sachez que 84 % des salariés envisagent de quitter leur entreprise pour une autre ayant une meilleure réputation en ligne.

Les clés pour réaliser des vidéos institutionnelles efficaces

Fini le suspens, place aux conseils concrets pour captiver, surprendre et retenir l’attention de vos cibles dans un film corporate.

Faire transparaître les valeurs de l'entreprise

Montrer vos engagements, c’est avant tout humaniser un nom de marque, un logo et un slogan. Votre entreprise véhicule un message social, environnemental, ou tout simplement aide ses cibles à résoudre des problèmes du quotidien ? Grâce à la vidéo corporate, il est facile de montrer ce que font vos collaborateurs et vos offres, au quotidien, pour tenir ces promesses.

Pour qu’on retienne bien le message transmis dans la vidéo, vous pouvez faire apparaître les mots-clés à retenir, sur fonds de couleurs, au moment où ils sont prononcés dans le témoignage.

creation video corporate

Faire durer le suspens

Le suspens, c’est ce qui fait qu’on reste à regarder la vidéo jusqu’à la fin, voire qu’on attend la prochaine. Soit vous savez très bien raconter les histoires, quitte à pousser votre spectateur à verser sa petite larme. Soit vous pouvez imaginer une thématique se déclinant en de nombreuses sous-thématiques et créer ainsi des vidéos courtes de maximum 2 minutes.

Pour encore plus faire durer le suspens sur une suite de vidéos, mettez-leur l’eau à la bouche en créant un teaser, sous forme de GIF par exemple, ou en reprenant une petite partie de la vidéo. Elle sera plus facilement partageable sur les réseaux sociaux ou par email grâce à son poids réduit, puis vous pourrez rediriger le teaser vers la vidéo complète lorsqu’elle sera sortie. Et voilà un outil très simple d’utilisation pour transformer votre vidéo en GIF : Ezgif.com.

Pourquoi ne pas profiter de ces vidéos courtes pour dévoiler une partie des locaux de l’entreprise que les clients ne connaissent pas ? Ou encore faire faire un portrait chinois à certains de vos collaborateurs, par exemple : “Si tu étais un emoji, tu serais…?” Jouez sur les formats actuels, courts, aisément mémorisables, comme le font Brut et Konbini, pour créer une vidéo institutionnelle remarquable.

Raconter une histoire

Le storytelling est aujourd'hui nécessaire dans toute stratégie de communication, qu'elle soit BtoB ou BtoC. Utiliser cette technique dans une vidéo institutionnelle, c’est raconter une histoire pour présenter l’entreprise, ses valeurs, sa culture...

Et là, pas question de dire que vous n’avez pas d’histoire à raconter ! Pensez à ces sujets :

  • La case départ des valeurs fondatrices de l’entreprise
  • L’histoire du règne familial qui transmet l’entreprise au fil des générations
  • Une anecdote vécue avec l’un de vos clients-clés ou l’un de vos partenaires
  • Les derniers beaux accomplissements de votre politique RSE en vidéo, avec des chiffres clés
  • Une rencontre complètement folle qui a été le point de départ d’un nouveau projet au sein de l’entreprise...

Ce ton plus humain est loin de dénigrer votre image. Au contraire, c’est ce qui vous rapproche de vos cibles : vous montrez que vous vous adaptez aux tendances.

Prendre soin de créer une miniature attractive

Que vous choisissiez la diffusion sur un réseau social d’entreprise ou sur LinkedIn, l’engagement est certainement votre objectif ultime. La première impression de votre vidéo devra être la bonne pour attirer les clics. La création de votre miniature sera donc décisive.

Attendez, vous avez dit miniature - ou thumbnail pour les plus anglophones ?

Tout à fait, il s’agit d’une image prévisualisation de votre vidéo que vous pouvez généralement personnaliser. Heureusement, pas besoin d’appeler à l’aide une agence de webdesign : utiliser un outil comme Canva est largement suffisant.

video institutionnelle

Pour réaliser vous-même une miniature performante, voici quelques astuces rapides à mettre en place :

  • Choisissez une photo de fond attractive et en lien avec le thème de votre vidéo : il est préconisé d’y mettre un visage ou un personnage permettant de contextualiser le sujet, et de s’identifier à la personne représentée.
  • Insérez-y le titre de votre vidéo : si la miniature se retrouve au milieu d’autres contenus, dans les suggestions YouTube par exemple, les internautes pourront facilement savoir de quoi il s’agit.
  • Travaillez la police d’écriture : rapprochez-vous le plus possible de celle utilisée sur vos autres supports de communication, pour que vous soyez facilement reconnaissable derrière la vidéo. Elle doit être suffisamment grosse pour être lisible, mais doit aussi respecter la proportion texte / image.
  • Placez votre nom de marque et/ou votre logo (au centre ou en haut à gauche) : pour rappeler qui vous êtes et qu’on vous reconnaisse.
  • Il est recommandé d’y ajouter un picto “play” pour encourager à lire la vidéo et booster votre taux de clic. Attention cependant à rester sobre sur l’image de fond pour éviter l’effet sapin de Noël.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

N’oubliez pas d’enregistrer votre miniature au format .jpg ou .png, et pensez à la compresser (2MB maximum), sans rogner sur la qualité, grâce à un outil simple et gratuit comme TinyPNG.

Insérer des sous-titres

Sur Facebook, plus de 85 % des vidéos sont visionnées sans le son. Et c’est également le cas sur bon nombre d’autres plateformes en ligne !

Pensez donc à intégrer les sous-titres sous votre vidéo pour retenir votre audience, quelque soit la destination de votre vidéo.

Voici nos conseils pour rendre vos sous-titres efficaces :

  • Adaptez le rythme des sous-titres au rythme de la vidéo : ils doivent être aisément lisibles au fur et à mesure des phrases prononcées dans la vidéo
  • Raccourcissez si besoin ce que dit réellement la personne ou la voix-off, pour aider vos cibles à les lire de manière fluide.
  • Choisir une bonne police de caractères : les polices sans empattement sont plus lisibles et mieux adaptées aux écrans. Privilégiez aussi une couleur, ou appliquez un contour d’une couleur qui se détache bien du fond dans toute la vidéo
  • Pour distinguer les voix des différents intervenants, utilisez une couleur par personne (en faisant toujours attention au fond) ou inscrivez entre parenthèses ( ) ou entre crochets [ ] les prénoms des intervenants

Pour toute création de vidéos institutionnelles, nous vous conseillons de bien préparer votre script vidéo en amont.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

YouTube dispose d’un outil gratuit de sous-titrage pour automatiser le processus. Attention, il est souvent nécessaire de retoucher les sous-titres, et vous devrez publier votre vidéo sur la plateforme pour pouvoir enregistrer votre vidéo sous-titrée. Autrement, sachez que la plateforme de création vidéo PlayPlay permet d’ajouter des sous-titres très facilement.

New call-to-action

Adapter la vidéo à différents formats

Pour que votre histoire soit racontée partout, pensez à adapter les formats de vidéos au canal de diffusion. Globalement, on retient 3 formats à respecter : le format horizontal, vertical et carré.

Pour bien vous repérer, voici comment appliquer les différents formats sur les réseaux sociaux et écrans :

Vidéo horizontale

  • Publicité YouTube sur écran de bureau
  • Publicité Twitter
  • Publications organiques sur YouTube
  • Publications organiques sur Facebook
  • Publications organiques sur Twitter
  • Intégration aux pages et articles de votre site web

Vidéo verticale

  • Story sur Instagram
  • Publicité YouTube sur mobile
  • Publicité dans les stories Instagram
  • De plus en plus, publications organiques sur Facebook

Vidéo carrée

  • Publications organiques sur LinkedIn
  • Publications organiques sur Instagram

Une vidéo corporate et pêchue, c’est possible !

Et si après tous ces conseils vous avez besoin d‘un peu plus d'inspiration, voici quelques idées pour vous aiguiller.

  • En tant qu’institution publique : créez une vidéo verticale de présentation d’un métier sur Instagram. Parfait pour inciter les citoyens à postuler au concours de la gendarmerie nationale par exemple.
  • En tant qu’ONG : misez sur l’émotion pour vos demandes de dons. Racontez votre mission à travers des visuels poignants et des mots forts, sans oublier de faire témoigner les bénévoles, salariés et bénéficiaires. À partager dans un format carré sur tous les réseaux sociaux.
  • Dans l’événementiel : sur votre site web, intégrez une vidéo événementielle horizontale attestant de votre capacité à organiser des événements réussis. Partagez les résultats de vos manifestations à travers quelques statistiques, utilisez des visuels contextuels attractifs, comme les vidéos de la ville d’accueil, et apportez des témoignages ou des citations d’exposants et de participants.
  • Dans le livret d’accueil virtuel : créez à la place du trombinoscope classique, un clip par collaborateur ou par service où chacun raconte une anecdote ou parle de sa mission dans l’entreprise.
  • En tant que groupe international : rappelez votre mission et vos valeurs dans un format de mini-série pour les réseaux sociaux. Le bon mélange pour une vidéo corporate réussie : un fond de musique inspirationnelle en introduction, un storyboard rythmé et un discours authentique.

Réaliser une vidéo institutionnelle nécessite d’être créatif. Mais en vous accompagnant des bons outils, comme PlayPlay, et des bons formats, vous pouvez tout à fait booster votre image de marque en interne, sans avoir recours à une agence externe. Pensez d'ailleurs un un programme d'employee advocacy pour booster votre marque employeur.

New call-to-action