Vous avez un nouveau produit à faire découvrir ? Un événement à remplir ? Une annonce officielle à faire connaître au plus grand nombre ? L’objectif est assez important que vous y déployez le format de communication le plus apprécié du moment : la vidéo.

En effet, 56 % des Français regardent une vidéo au moins une fois par mois. Que ce soit via YouTube, sur les réseaux sociaux, ou avec l’ascension du livestream, le format vidéo a de beaux jours dans les mix marketing les plus ambitieux.

Seulement, il suffit de naviguer quelques minutes sur le web pour se rendre compte que les entreprises utilisent ce format de manière plus ou moins habile. On ne compte plus les vidéos promotionnelles qui donnent envie de zapper, ou qui relèvent tout simplement d’un challenge “Try Not To Cringe” (“essayez de ne pas être mal à l’aise”).

C’est pour éviter le malaise, et surtout pour mettre votre entreprise à l’honneur, que nous avons regroupé ici 7 erreurs à absolument éviter pour créer votre vidéo promotionnelle d'entreprise.

Et parce que la vidéo est une véritable passion chez PlayPlay, nous vous partageons également des astuces concrètes pour une vidéo efficace de bout en bout.

Erreur #1 : Penser que la vidéo promotionnelle n’est pas réalisable en interne

Le premier réflexe, en tant que responsable marketing ou communication, lorsque l’on s’attaque au fait de créer une vidéo promotionnelle, c’est d’aller chercher l’expertise là où elle se trouve : dans une agence de production audiovisuelle. Voilà qui semble simple.

Seulement, beaucoup de vidéos promouvant votre entreprise peuvent tout à fait se produire en interne, sans débourser un budget faramineux. D’ailleurs, pour certains types de vidéos, il peut même être plus pertinent de retrousser vos manches, et de vous y mettre vous-même.

C’est notamment le cas pour :

  • Les vidéos pour votre communication interne. Pour animer votre réseau de collaborateurs, vous aurez besoin de créer régulièrement du contenu dynamique. Autant donc partir sur la conception de multiples courtes vidéos, avec un budget plus doux, plutôt que de dépenser une grande partie de vos ressources dans une seule et unique vidéo onéreuse !
  • Les vidéos pour travailler votre marque employeur. Celles-ci doivent refléter vos valeurs, et transmettre des messages authentiques. Or, qui de mieux placé pour ce faire que… vous-même, qui connaissez votre entreprise sur le bout des doigts ?
  • Les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Celles-ci se doivent d’être courtes, engageantes, et surfer sur les tendances actuelles. Or, le temps de faire réaliser votre vidéo promotionnelle par une agence… la tendance se sera peut-être envolée.
  • Les vidéos promues par la publicité digitale. Pour qu’elles soient réellement performantes, vos vidéos publicitaires doivent être optimisées en continu, en fonction des résultats générés. De quoi vous motiver à les créer en mode agile, en interne, n’est-ce pas ?

Bien sûr, pour une diffusion à la télévision, privilégiez l’assistance d’une société de production audiovisuelle, spécialiste de ce format très contraignant. Mais les canaux web vous donnent une liberté de formats et de styles de vidéos qui font de vous le meilleur metteur en scène de vos contenus !

Reste à trouver un logiciel de montage vidéo simple à utiliser… et à suivre ces conseils au moment de créer vos spots publicitaires.

New call-to-action

Erreur #2 : Centrer l’intégralité de la vidéo autour de votre produit

Finies les vidéos promotionnelles auto-centrées ! Même si, selon HubSpot, 97 % des marketeurs disent que la vidéo aide leurs clients à mieux comprendre leurs produits ou services, votre vidéo ne doit pas être qu’une simple démonstration de votre offre.

Non : bien au contraire, les vidéos qui fonctionnent le mieux dans une stratégie webmarketing sont celles qui engagent et impliquent l’audience. Faites vous-même le test, et souvenez-vous de vos publicités préférées : ne présentent-elles pas une histoire ou une part d’émotion qui vous a touché en plein coeur ?

💡 Envie d'aller plus loin ?

Nous vous partageons quelques chiffres sur la publicité vidéo. Impressionants n'est-ce pas ?

Que vous communiquiez auprès de vos collaborateurs ou de clients potentiels, la règle est la même : votre vidéo promotionnelle doit mettre en scène votre entreprise, votre produit ou votre offre, de manière à ce que vos cibles soient impliquées.

Pour ce faire, appliquez la méthode du storytelling : l’art de la narration. Partez des problèmes que vos cibles rencontrent, auxquels votre entreprise apporte une réponse, ou d’une situation commune dans laquelle elle les accompagne. Puis insérez-y de l’émotion, de la vie, en vous projetant dans les baskets de votre audience.

Vous craignez que votre vidéo perde de son efficacité si vous vous éloignez trop de votre produit ? Détrompez-vous : l’émotion est au coeur de tout acte d’achat ou de fidélisation, et ce, en BtoC comme en BtoB. Et n’ayez crainte : une étude Twitter estime que la simple présence d’un logo de marque sur une vidéo peut augmenter l’intention d’achat de 9 %. Ouf.

Erreur #3 : Rédiger un script trop rigide

Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que toute bonne vidéo professionnelle commence par un script bien ficelé. Le principe : prévoir ce qui va être dit dans votre vidéo, qu’il s’agisse des dialogues entre les personnes apparaissant à l’écran, ou de la voix-off.

Si vous concevez votre vidéo promotionnelle en interne, vous allez sans doute faire participer au tournage des personnes dont le métier n’est pas acteur : collaborateurs, clients, partenaires… Et voilà où le bât peut blesser : si vous rédigez un script trop guindé, ils vont devoir retenir leur texte par coeur, et apparaître souvent comme peu spontanés à l’écran.

Pour éviter cet écueil, rien ne vaut un script plus souple, qui fait appel à l’intelligence situationnelle de vos participants. Privilégiez un script sous forme de listes à puces, où apparaissent les messages-clés que vos participants devront faire passer.

Ceci étant, pour que ce script fonctionne bien, n’hésitez pas à prendre du temps, avant la captation, pour bien expliciter les objectifs de votre vidéo, et répondre à leurs questions préliminaires. Vous vous assurerez ainsi une vidéo promotionnelle d'entreprise à l’aspect authentique, qui accrochera vos cibles.

Erreur #4 : Bâcler votre storyboard

Le storyboard d’une vidéo, c’est le document qui va guider votre post-production. Il vous permet de savoir quelle prise de vue, quel élément, quelle personne apparaît à l’écran à tel ou tel moment. C’est un peu le fil rouge de votre vidéo promotionnelle.

En bâclant ce storyboard, vous ne vous facilitez pas la tâche au montage… voire vous attirez à vous un écueil commun : oublier de tourner une scène-phare, ou un dialogue crucial !

Prévoyez-vous donc quelques heures pour créer un storyboard simple. Un document PowerPoint suffit, où vous indiquerez a minima :

  • Le lieu dans lequel la scène sera tournée
  • Les éléments nécessaires pour le tournage de la scène (objets, décors, costumes…)
  • Les personnes présentes à l’écran sur la scène
  • La situation qui aura lieu

Nul besoin de vous lancer dans un storyboard version Xavier Dolan : prévoyez uniquement les éléments dont vous savez que vous aurez besoin au moment du montage. La personne en charge de l’édition de votre vidéo vous en remerciera.

Erreur #5 : Oublier de penser aux canaux de diffusion de la vidéo en amont

En bon marketeur ou communicant, vous le savez : tout support créé doit être réfléchi en fonction des canaux sur lesquels il va être diffusé. Pour la vidéo, c’est d’autant plus vrai : en effet, le format de votre contenu audiovisuel va éminemment dépendre de son canal de diffusion.

  • Vous comptez donner à voir votre vidéo sur votre site web ? Pensez à vérifier auprès de votre webmaster quel est le format idéal.
  • Vous souhaitez diffuser votre vidéo par email à vos collaborateurs ou clients ? Il va vous falloir réfléchir à comment faire.
  • Votre vidéo promotionnelle est vouée à être diffusée sur les médias sociaux ? Les formats peuvent varier, entre la story Instagram ou la vidéo LinkedIn Ads.
format video promotionnelle

Erreur #6 : Négliger les animations dans votre vidéo

Filmer une vidéo promotionnelle, pleine d’émotion, de storytelling et de dynamisme, c’est bien. Mais votre contenu pourrait bien devenir morne, terne, voire difficilement compréhensible, si vous n’y intégrez pas d’animations !

Les animations vidéo sont les éléments qui apparaissent à l’écran, pour aider vos cibles à retenir l’essentiel d’un message. Il peut s’agir...

  • De sous-titres, pour guider la lecture de la vidéo
  • De mots-clés, pour attirer l’attention sur des termes-phares à retenir
  • De schémas, pour expliciter des éléments plus complexes du discours
  • De pictogrammes, pour mettre l'emphase sur les éléments-clés de votre vidéo

Sans tomber dans l’effet sapin de Noël, qui brouille le message, prenez le temps au montage d’intégrer quelques-uns de ces éléments créatifs. Focalisez-vous sur ce que vous souhaitez que vos cibles retiennent de votre vidéo promotionnelle… et mettez ces messages en lumière de manière dynamique.

Erreur #7 : Omettre d’intégrer des call-to-actions

Qui dit promotion en vidéo, dit incitation à découvrir votre offre ou votre entreprise. Quelle que soit votre audience-cible, vous souhaitez la pousser à une action spécifique : s’inscrire à votre prochain événement, consulter votre page produit, demander une démonstration de votre outil…

Ça, c’est la théorie. Mais alors, sur un format vidéo, comment inciter vos cibles à entrer en contact avec vous ? La réponse tient à trois lettres, que vous connaissez déjà : CTA, pour call-to-action.

Pensez donc à créer une outro marquante, indiquant de manière claire l’action que vous souhaitez que vos cibles fassent : “Téléchargez notre brochure sur notre site”, “Appelez-nous au…”, “Cliquez sur le lien dans la description…”.

Selon le canal de diffusion de votre vidéo, il sera plus ou moins simple d’inciter vos cibles à l’action :

  • Sur votre site web, pensez à intégrer un bouton bien visible près de votre vidéo (juste en-dessous, par exemple).
  • Sur YouTube, profitez de l’écran de fin pour intégrer un encart menant vers votre site web. Redoublez d’efficacité, en intégrant également ce même lien à votre description.
  • Sur Facebook, LinkedIn, ou Twitter : en organique, rédigez un post engageant et attractif, et met bien en valeur l’URL sur laquelle vos cibles sont amenées à cliquer. Sur les publicités, vous pouvez ajouter un CTA sous votre vidéo. Besoin d'inspiration ? Découvrez des exemples de publicité.
  • Sur Instagram, il est impossible de mettre un lien cliquable dans la description du post. Prenez donc le temps d’intégrer le lien dans la bio de votre profil, et d’écrire dans la description qu’il s’y trouve. Mais vous pouvez aussi intégrer des liens vers vos pages produits directement sur vos stories.

Telle une véritable checklist, cet article vous permettra de créer une vidéo promotionnelle qui donnera réellement envie à vos cibles d’en découvrir plus sur votre entreprise, votre événement, ou votre offre… sans être graphiste, directeur artistique ou monteur. À vous de jouer.