Vous êtes de celles et ceux qui aiment se lancer des défis ? Ça tombe bien, on a un joli challenge à vous proposer : créer votre propre podcast d’entreprise.

Abordable, mobile, intimiste… Le podcast natif (ou 100 % web) n’a rien à envier à la radio traditionnelle. Et ce ne sont pas nos amis d’outre-Atlantique qui diront le contraire : selon Edison Research, les podcasts représenteraient 30 % des fichiers audio écoutés par les Américains, contre 21 % pour les stations radio.

Une véritable poule aux œufs d’or pour les marques, qui misent de plus en plus sur la puissance du podcast pour booster leur stratégie marketing. À commencer par les entreprises françaises : en 2020, on recense 102 podcasts de marque dans l’Hexagone… contre seulement 6 en 2016 !

Wow, un secteur en pleine expansion… Il faut absolument que je surfe sur la tendance du podcast !”

Seulement voilà : lancer un podcast efficace qui capte l’attention d’un public toujours plus versatile, c’est tout un art ! Dans ce guide ultime du podcast, vous découvrirez toutes les étapes-clés du podcasting professionnel, du matériel nécessaire aux canaux de diffusion à privilégier.

Spoiler : créer un podcast (audio ou vidéo) ne requiert pas de compétences techniques poussées. Voyez par vous-même 👇

Quelques bonnes raisons de créer un podcast 🔥

Vous doutez encore de la puissance du podcast ? Avant d’entrer dans le vif du sujet, découvrez quelques chiffres qui devraient vous convaincre d’intégrer le podcast de marque à votre stratégie marketing :

  • Les Français raffolent du format podcast : 2h08, c’est la durée moyenne d’écoute quotidienne d’un podcast par personne. En outre, 5,8 millions de Français écoutent des podcasts au moins 1 fois par semaine (soit 9% des Français). À l’échelle mensuelle, ce sont plus de 85 millions de podcasts qui sont écoutés en France (soit environ 17 podcasts par auditeur).
  • Le podcast est 100% mobile : votre audience-cible peut profiter de vos émissions n’importe où, n’importe quand… d’un simple coup de pouce. D’après la plateforme de monétisation de podcasts Acast, 86% des écoutes de podcast se feraient ainsi depuis un smartphone.
  • Peu compétitif, le podcast reste un secteur de niche à exploiter : à titre de comparaison avec le blogging, on comptabilisait 900 000 podcasts dans le monde en février 2020 contre 600 millions de blogs. Une occasion en or pour votre entreprise de se démarquer dans le marché ultra-concurrentiel du marketing !
  • Le podcast gonfle votre chiffre d’affaires : en plus d’affirmer votre dynamisme et votre expertise sectorielle, le podcast est un bon moyen de booster vos ventes. L’entreprise Midroll en est un illustre exemple : 63% de leurs auditeurs ont acheté un produit ou un service suite à l’écoute de leur podcast. Impressionnant, non ?

Ça y est, vous êtes enjoué à l’idée de lancer votre podcast d’entreprise ? Génial, passons sans plus attendre aux choses sérieuses.

Étape 1 : La conception de votre podcast 💡

Avant de réaliser votre podcast, il faut l’imaginer. C’est tout l’intérêt de cette première phase de conception !

Choisissez le nom de votre podcast

Le choix du nom de votre podcast est déterminant : c’est le reflet même de votre ligne éditoriale, de votre ADN de marque et de votre domaine d’expertise.

Pour faire le bon choix, gardez en tête que le nom de votre podcast doit être :

  • Évocateur : à la simple lecture du nom, les internautes doivent savoir de quoi vous allez parler. Par exemple, un podcast nommé “Voyage Voyage” fera allusion aux cultures du monde, au tourisme et à l’évasion.
  • Extensif : votre nom de podcast ne doit surtout pas être trop restreint ! Évitez ainsi les appellations trop catégoriques, au risque de ne pas pouvoir élargir vos sujets au fil des émissions.
  • Original et facile à retenir : préférez un nom court et impactant, qui incarne votre univers de marque et vos valeurs. Oust, les noms abstraits et à rallonge !
  • Unique : il serait regrettable de choisir un nom de podcast déjà existant, pas vrai ? Pour vérifier que votre idée de nom est disponible, tapez-la sur Google et les applications de podcasts comme Apple Podcasts ou Spotify. Pensez aussi à consulter le répertoire des noms de marque de l’INPI.

Déterminez la thématique de votre podcast

De quoi votre podcast va-t-il parler ? Autour de quelle thématique centrale allez-vous l’organiser ? Quels sujets souhaitez-vous aborder ? Voilà autant de questions auxquelles vous devez répondre.

Pour vous inspirer, voici les 5 thématiques éditoriales les plus traitées en podcast de marque (M6 Publicité) :

  • Cinéma et séries (14%)
  • Société (11%)
  • Sciences et technologies (11%)
  • Économie d’entreprise (8%)
  • Arts et culture (7%)

Notre conseil : choisissez une thématique tendance peu décortiquée dans la presse et/ou soyez parmi les premiers à explorer un concept professionnel lié à votre domaine d’activité. Mais n’oubliez pas de vous amuser : l’essentiel est d’évoquer des concepts qui vous tiennent à cœur.

Par exemple, dans le cadre de votre politique RSE, vous pourriez mettre en lumière vos bonnes actions environnementales et, plus largement, éplucher le concept de greenwashing en proposant des solutions anti-gaspillage pour les marques.

L’idée, c’est de choisir une thématique large – votre fil rouge – pour pouvoir ensuite la fragmenter en plein de sujets inhérents. De quoi installer de la variété entre chaque émission !

💡 L'astuce PlayPlay en plus

Pour accrocher vos auditeurs sur la durée, mais aussi faciliter la compréhension de vos émissions, l’idéal est de vous limiter à un sujet précis par podcast.

C’est l’avantage du podcast : vous pouvez ne pas en dire trop, et développer vos idées dans une autre production dédiée. Bref, le secret, c’est de cultiver le mystère !

Précisez le format éditorial de vos épisodes

Tout est bon, vous avez trouvé le bon créneau pour votre podcast ? Il s’agit désormais de préciser le format éditorial de vos épisodes. Et ce ne sont pas les idées qui manquent :

Ici, tout dépend de votre objectif marketing et de l’audience que vous ciblez. Eh oui : selon que vous vous adressiez à un public jeune ou plus expérimenté, vous ne présenterez pas votre émission de la même façon – et donc, ne choisirez pas le même format podcast.

Par exemple, préférez le magazine audio pour aborder des concepts techniques auprès d’experts de votre secteur. Le format talk show, quant à lui, pourra davantage plaire à une jeune cible en quête de divertissement.

Spécifiez la durée et la fréquence de diffusion

En bon marketeur, vous n’êtes pas sans savoir que la publication régulière de contenu est un ingrédient essentiel au succès de toute stratégie éditoriale. Les podcasts ne dérogent pas à la règle !

Parce que vous avez tout intérêt à proposer des podcasts d’une qualité constante, posez-vous la question de la fréquence de diffusion de vos émissions audio. Souhaitez-vous publier un nouvel épisode chaque jour ? Chaque semaine ? Chaque mois ?

Peu importe le rythme de publication, l’important est de s’y tenir pour démontrer votre professionnalisme. Après tout, le lancement d’un podcast, c’est faire une promesse à vos auditeurs : à partir du premier épisode, ils sont en droit d’attendre une suite.

Pour vous donner un ordre d’idée, on distingue 6 grandes fréquences de diffusion des podcasts de marque :

  • Season stacking, tous les épisodes sont mis en ligne le même jour (33 %)
  • Hebdomadaire (26 %)
  • Mensuel (16 %)
  • Bimensuel (14 %)
  • Quotidien (9 %)
  • Trimestriel (2 %)

Côté durée, sachez que 83 % des podcasts durent moins de 30 minutes. Pour autant, la durée ne détermine en rien la qualité de votre contenu : il peut être pertinent d'enregistrer un podcast complet de 2 heures sur un sujet dense, plutôt que de le bâcler en 15 minutes. Ici encore, tout dépend de vos objectifs et du format éditorial choisi – d’où l’importance de bien les définir au préalable

Désignez un co-hôte (facultatif)

Par nature, le podcast se veut très intime : pas étonnant que les échanges à 2 voix soient favorisés à hauteur de 44 % chez les podcasts de marque français.

Néanmoins, libre à vous d’enregistrer vos émissions en solo ou, a contrario, de tendre le micro à 5 voix ou plus comme 18 % des podcasts d’entreprise de l’Hexagone.

Notez tout de même qu’il peut être plus facile de vous lancer dans l’aventure du podcasting en désignant un co-animateur. Conversations plus riches et engageantes, rythme de parole dynamisé, échange de points de vue… Les avantages sont nombreux.

Vous avez un collègue ou un partenaire commercial avec qui vous aimeriez lancer un podcast ? C’est le moment opportun pour en discuter et échanger vos idées.

Étape 2 : La préparation de votre podcast 📝

Vous avez votre podcast en tête ? Chouette, passons à la deuxième étape : les préparatifs du podcast avant son enregistrement.

Rédigez minutieusement votre script

Vous n’oseriez pas évoquer un sujet sans avoir préalablement préparé votre prise de parole, pas vrai ? Avant de vous lancer dans l’enregistrement de votre podcast, il est donc primordial de vous atteler à la rédaction d’un script.

Votre script, c’est un peu le prompteur des animateurs TV : il permet d’éviter les trous de mémoire, renforcer votre assurance et fluidifier votre élocution. Grosso modo, un bon script comprend :

  • Le plan détaillé de votre podcast (introduction, message de bienvenue, différentes parties, conclusion…) organisé chronologiquement
  • Les interviews soigneusement préparées
  • Les interventions narratives (anecdotes personnelles, transitions...) pour optimiser votre storytelling et donner du caractère à votre podcast

Profitez-en pour prendre le temps d’approfondir votre sujet, définir les mots-clés et vulgariser les termes complexes. De plus, anticipez les questions que les auditeurs pourraient se poser, en divulguant le maximum d’informations utiles et pertinentes, comme des chiffres et des faits concrets.

Attention toutefois à ne pas tomber dans le podcast verbeux et soporifique : allez droit au but et écrivez de la manière la plus concise possible ! Plus votre script sera simple, plus votre podcast sera intelligible.

Créez une image de couverture esthétique

Votre image de couverture est la première impression que les gens se feront de votre podcast. Et lorsqu’on sait qu’Apple Podcasts (anciennement iTunes) met en avant les podcasts possédant une illustration de haute qualité, l’enjeu est de taille !

Voici quelques conseils qui devraient vous aider à créer une couverture de podcast efficace :

  • Choisissez un visuel qui résonne avec la thématique de votre podcast. L’objectif ? Faire sauter aux yeux de vos auditeurs potentiels le sujet de votre émission, et les inciter à cliquer.
  • N’utilisez pas plus de 4 mots sur votre couverture. Trop d’information tue l’information.
  • Évitez à tout prix les illustrations de microphones, casques ou tout autre équipement de podcasting. Un seul mot d’ordre : soyez créatif !
  • Assurez-vous que votre image de couverture est lisible, peu importe sa dimension.
  • Restez fidèle à votre identité graphique : la couverture de votre podcast est le prolongement de votre image de marque. Utilisez donc les couleurs et typographies de votre charte graphique.

Si Photoshop et Illustrator vous rebutent, l’outil gratuit Canva fera amplement l’affaire pour créer vos visuels.

💡 L'astuce PlayPlay en plus

Pour espérer figurer parmi les podcasts du moment sur Apple Podcasts, pensez à respecter les spécificités techniques de la plateforme :

  • Image au format carré
  • 3000 x 3000 pixels
  • Résolution 72 dpi
  • Fichier .png ou .jpeg
  • Codage colorimétrique RVB (Rouge, Vert, Bleu)

Enregistrez l’intro et l’outro de votre podcast

Le son est au podcast, ce que l’image est à la vidéo : indispensable ! Et pour cause : en plus de styliser votre émission, l’ajout d’effets sonores renforcera l’impact de votre podcast en lui insufflant un caractère plus “vivant”.

Pour ce faire, ajoutez un jingle d’introduction et de fin comprenant :

  • Une voix-off (pourquoi pas la vôtre ?) pour présenter l’épisode en question, rappeler le slogan de votre podcast, introduire vos invités… Si vous ne vous sentez pas capable de l’enregistrer vous-même, foncez sur une plateforme comme Fiverr qui vous mettra en relation avec un narrateur professionnel.
  • Une musique d’ambiance, pour dynamiser votre prise de parole. Ici, le choix est double : vous pouvez soit investir dans une licence musicale via un site comme HelloPremiumBeat, soit opter pour la gratuité en vous rendant sur des banques de musique libre de droit (Incompetech, Free Music Archive, l’audiothèque de YouTube…).

Munissez-vous du matériel adéquat

Lorsqu’on débute dans le podcasting, le choix du bon logiciel et des équipements audiovisuels peut sembler… déroutant. Pourtant, 3 ou 4 matériels suffisent à produire un podcast professionnel. Et rassurez-vous : vous ne devrez investir qu’une petite somme d’argent 🤑

En premier lieu, munissez-vous d’un logiciel d’enregistrement et d’édition audio :

Sinon, vous pouvez opter pour un outil de podcasting en ligne comme Alitu (25 € par mois). Conçu pour optimiser votre temps de production, il permet – entre autres – d’ajouter facilement un jingle et de maximiser le nettoyage audio de vos podcasts.

Dans un second temps, investissez dans un kit de podcasting comprenant :

  • Un microphone USB : c’est le B.A-BA d’un bon enregistrement de podcast. Notre conseil : investissez d’entrée de jeu dans le micro Audio-Technica ATR2100x-USB, vous ferez des années avec !
  • Un casque d’écoute : l’idée est d’avoir un retour audio optimal pour entendre votre voix (et celle de vos invités) durant l’enregistrement. Pour une performance sonore au top du top, optez pour le casque pliable Audio-Technica ATH-M30x
  • Un pare-brise (ou filtre anti-pop) : pour éliminer les bruits parasites et filtrer les plosives, pensez à acheter une housse de micro de type Heil
  • Une caméra, dans le cadre d’un vidéocast

En fonction de votre budget, libre à vous ensuite d’investir dans une table de mixage, une perche micro ou même une interface audio USB (dans l’hypothèse où vous possédez un microphone XLR qui ne se branche pas via un port USB).

Étape 3 : l’enregistrement et l’édition de votre podcast 🎙️

Script ? OK. Jingles ? OK. Matériel ? OK.

Allez, vous l’avez mérité : entrons à présent dans le vif du sujet, l’enregistrement et le montage de votre podcast.

Enregistrez votre podcast comme un pro

Vous y voilà : script en main, vous avez ouvert votre logiciel audio et branché votre microphone USB à votre ordinateur. Mais avant de passer “on air”, lisez donc ces quelques conseils qui faciliteront l’enregistrement de votre podcast :

  • Positionnez votre micro à environ 5-10 centimètres de votre bouche, puis ajustez-le en fonction de votre retour audio.
  • Éloignez-vous du microphone quand vous ne parlez pas, afin de limiter les bruits parasites.
  • Ayez un verre d’eau sous le coude en cas de gorge sèche ou nouée.
  • Gardez un œil sur votre script mais ne le lisez pas : habituez-vous à aborder vos sujets de façon spontanée ! Cela rendra votre podcast beaucoup plus digeste et authentique.
  • Respirez, tout va bien se passer ! Au pire des cas, vous pourrez supprimer les erreurs et les silences lors du montage.

Félicitations, il ne vous reste plus qu’à appuyer sur le bouton Enregistrer… et vous amuser !

💡 L'astuce PlayPlay en plus

Avis aux débutants ! De nombreux tutoriels en ligne permettent de vous faire la main rapidement sur les logiciels d’enregistrement de podcast :

Enregistrement en studio

De manière générale, dans le cadre d’un enregistrement en solo, il suffit de sélectionner la piste Podcast Audio et de cliquer sur le bouton Enregistrer. Pour l’enregistrement multi-hôtes, le principe reste le même : ajoutez autant de pistes que vous souhaitez via l’option Record Enable, puis cliquez sur le bouton Enregistrer.

Enregistrement à distance

En premier recours, vous pouvez utiliser Skype pour un enregistrement audio (et/ou vidéo) à distance. Néanmoins, pour une meilleure qualité audio, nous vous suggérons d’utiliser un service en ligne spécialisé dans l’enregistrement de podcasts à distance. Squadcast, Ecamm ou encore Pamela sont particulièrement géniaux !

Une fois votre enregistrement terminé, veillez à :

  • Enregistrer votre fichier sur le modèle « Podcast-Episode-1-Sujet »
  • Exporter votre fichier au format .mp3 pour réduire le volume de votre podcast
  • Sélectionner une vitesse de bit fixe de 128 kb/s pour optimiser la qualité audio
  • Choisir la fréquence d’échantillonnage 44,1 MHz (qualité CD)

Dernier conseil : enregistrez les différents éléments de votre podcast (introduction, interview, spots publicitaires…) sur des pistes séparées ! Croyez-nous, vous apprécierez d’y voir plus clair lors du montage 🙏

Soignez votre montage audio

Bravo, votre enregistrement est dans la boîte. Vous vous sentez d’attaque pour entamer la phase de montage du podcast ? (Oui.)

Votre mission si vous l’acceptez : faire appel à votre créativité et votre sens du rythme pour réaliser un montage audio qui capte l’attention de votre audience-cible. Pour vous aider, usez de ces quelques astuces :

  • Jouez avec les paramètres d’égalisation vocale pour améliorer la qualité sonore et régler le volume de votre voix
  • Supprimez les blancs inutiles, vides, erreurs et autres bruits parasites
  • Allégez, recoupez : vous ne devez garder que l’essentiel !
  • Reformulez ou simplifiez les propos d’un invité si nécessaire, notamment via la narration
  • Segmentez vos podcasts avec de la musique

Si vous ne disposez pas des ressources en interne, vous pouvez également faire appel à des plateformes spécialisées pour vous aider à soigner votre montage audio. Getapodcast propose notamment plusieurs services pour vous aider à améliorer la qualité de vos enregistrements : post-production, sound design, création de générique, etc.

Comme 60 % des podcasteurs d’entreprise, pensez également à énoncer le nom de votre marque en entrée de podcast, dès les premières secondes, histoire de marquer les esprits.

Votre montage est terminé ? N’oubliez pas d’ajouter des tags ID3 au moment de l’enregistrement de votre fichier. Ces fameux tags transmettront les informations de votre podcast aux lecteurs MP3, telles que le nom de l’épisode, le nom du podcast, la catégorie, le numéro du podcast…

comment créer un podcast

💡 L'astuce PlayPlay en plus

Pour rappel, un podcast digne de ce nom doit comprendre les éléments suivants :

  • Un teaser
  • Un jingle d’introduction
  • Un message de bienvenue
  • Un ou plusieurs spot(s) publicitaire(s)
  • Une interview / un témoignage
  • Un appel à l’action (« N’oubliez pas de nous suivre sur Spotify ! »)
  • Un jingle de fin

À vous de jouer !

Étape 4 : Le lancement de votre podcast 🚀

Bienvenue à l’ultime étape : la diffusion et la promotion de votre podcast d’entreprise !

Hébergez votre podcast en ligne

Point culture : le saviez-vous ? Un podcast n’est pas hébergé sur les applications de type Spotify ou Apple Podcasts. En effet, vous ne téléchargez pas vos émissions directement sur ces plateformes.

En réalité, ces mêmes plateformes ne font que relayer votre podcast sous la forme d’un transfert de fichiers, appelé flux RSS. Pour la faire simple : à chaque nouvel épisode hébergé, le flux RSS de votre podcast diffuse automatiquement votre dernière production sur les plateformes dédiées.

Si vous avez suivi, vous comprenez alors l’importance d’héberger votre podcast en ligne. Pas d’hébergement = pas de flux RSS = pas de lecture de podcast !

Tout comme votre site web nécessite un hébergeur web, votre podcast aura donc besoin d’un hébergeur de podcasts. Parmi les plus populaires, on retrouve Buzzsprout, Captivate, Transistor, LibSyn ou encore Blubrry.

Hormis quelques différences en termes de prix et d’espace de stockage, ces services d’hébergement de podcasts proposent sensiblement les mêmes avantages, à savoir :

  • La garantie d’une vitesse de téléchargement rapide et d’une lecture en ligne fluide
  • Un podcast adapté au format mobile
  • Une intégration facilitée sur WordPress, YouTube…
  • L’accès à diverses statistiques d’audience
  • La possibilité de publier des notes d’émissions (voire une transcription complète) contenant des liens vers les ressources mentionnées dans votre podcast
  • La monétisation via l’insertion de spots publicitaires audio

Pour vous aiguiller dans le choix de votre hébergeur de podcast, identifiez le nombre d’épisodes que vous comptez produire par mois. Par exemple, si vous lancez 4 épisodes de 1 heure par mois (soit l’équivalent de 4 épisodes de 50Mb), vous aurez besoin a minima d’un espace de stockage de 200Mb par mois. Évidemment, il ne s’agit là que d’une simulation : à vous de choisir la solution qui convient le mieux à vos ambitions !

Dans tous les cas, préférez toujours une bande passante illimitée et un espace de stockage légèrement au-dessus de vos besoins. Mieux vaut avoir trop que pas assez, comme dit l’adage.

Diffusez sur les bonnes applications de podcasts

C’est bon, les épisodes de votre podcast sont hébergés en ligne ? Il est maintenant temps de soumettre votre flux RSS aux applications de podcasts de votre choix. Pour ce faire, rien de plus simple :

  • Copiez votre flux RSS depuis l’onglet “RSS Feed” de votre hôte de podcast
  • Collez votre flux RSS sur les formulaires de soumission de podcast (on en reparle juste en dessous)

Tadam ! Votre podcast est publié.

Et sinon, quelle(s) application(s) cibler pour votre podcast ? Deezer, Pandora, TuneIn, iHeartRadio, SoundCloud… Les annuaires de podcasts ne manquent pas.

Privilégiez néanmoins ces 4 applications de podcasting audio :

  • Apple Podcasts (iTunes) : c’est le n°1 des diffuseurs avec plus de 900 000 podcasts répertoriés. Pour soumettre vos épisodes, insérez votre flux RSS sur iTunes Connect.
  • Spotify : avec ses quelques 700 000 productions répertoriées (Siècle Digital), Spotify s’octroie la 2e place des diffuseurs mondiaux de podcasts. Autant dire que la plateforme de streaming est un incontournable ! Pour soumettre vos épisodes, rendez-vous sur Spotify for Podcasters.
  • Google Podcasts : lancé en 2018, ce n’est pas le répertoire le plus populaire chez les podcasteurs. Pourtant, Google Podcasts est indispensable pour booster votre référencement sur Google ! Pour ce faire, direction l’application mobile éponyme.
  • Stitcher : avec plus de 8 millions d’utilisateurs et 65 000 podcasts, Stitcher est incontestablement une application où votre podcast doit figurer. Pour créer votre compte de podcasteur, rendez-vous sur la page Podcast Creators.

Pour les plus curieux, il existe même des répertoires de podcasts de niche. À l’instar de Learn Out Loud (dédié aux podcasts éducatifs) ou encore Women in Podcasting (dédié aux podcasts féminins).

Côté podcasting vidéo, inutile de chercher midi à quatorze heures : YouTube est sans équivoque la meilleure plateforme vidéo pour diffuser votre vidéocast. Un conseil : évitez les images statiques ou les audiogrammes sur YouTube.

Plateforme visuelle oblige, préférez plutôt une vidéo de votre podcast réalisée en studio, vous filmant face micro par exemple. Un peu comme un YouTubeur lifestyle, finalement...

💡 L'astuce PlayPlay en plus

Pour offrir à votre podcast tout l’impact qu’il mérite, adoptez ces 3 petits réflexes lors de la publication de vos épisodes :

  • Rédigez un titre impactant, comprenant le nom de votre entreprise, le numéro de l’épisode et, enfin, quelques mots sur la raison d’être de votre épisode
  • Ajoutez une brève description de votre épisode, en veillant à intégrer des liens utiles (lien de téléchargement, lien vers votre site web, vos réseaux sociaux…)
  • Sélectionnez la bonne catégorie de podcast.

Tout est bon ? Champagne ! Vous pouvez (enfin) diffuser votre podcast sur Internet.

Un dernier conseil : avant de passer à l’étape de promotion, nous vous recommandons de lancer un podcast de 3 à 5 épisodes minimum. L’occasion pour les utilisateurs d’avoir un aperçu de votre expertise, tout en leur donnant envie de revenir pour en découvrir davantage !

Promouvez sur les canaux traditionnels de communication

Vous pouvez être (très) fier de vous : le plus dur est derrière vous !

Si vous avez respecté toutes les étapes-clés du podcasting, votre chef-d’œuvre devrait se lancer comme sur des roulettes sur les plateformes dédiées.

Et pour amplifier toujours plus la portée de votre podcast de marque, n’oubliez pas d’en faire la promotion sur vos canaux marketing dits “classiques” :

  • Votre site web, à travers un billet de blog, un article invité, une retranscription de votre podcast…
  • Vos réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn), via un vidéocast, un résumé vidéo, un audiogramme…
  • Vos relations presse, en montant une campagne de communication auprès de journalistes, influenceurs et communautés de podcasteurs.
  • Votre newsletter, pour promouvoir votre podcast auprès de vos listes e-mail.
  • Le bouche à oreille : c’est bien connu, vos collègues et vos proches sont vos meilleurs ambassadeurs ! Parlez-leur de votre podcast en prenant soin d’expliciter vos points forts.

💡 L'astuce PlayPlay en plus

Parce que la vidéo demeure un format-clé pour votre communication, n’hésitez pas à créer des teasers de votre podcast, sous forme de vidéos à diffuser sur les réseaux sociaux.

Isolez un passage marquant de votre émission, illustrez-le d’images dynamiques, et intégrez-y des sous-titres permettant de lire votre vidéo sans le son. Vous vous assurerez ainsi une visibilité optimale sur les médias sociaux.

Besoin d’un outil de création de vidéos simple ? Testez PlayPlay gratuitement pendant 7 jours, et faites-vous une idée de combien il est aisé de créer vos vidéocasts avec.

New call-to-action

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour créer et lancer (efficacement) votre premier podcast d’entreprise… et pourquoi pas envisager le lancement d’une deuxième saison 😛