Ça y est, vous avez tourné une vidéo exceptionnelle, vous avez déjà une bonne vision de son rendu pour éblouir votre audience. Votre outil de création vidéo en main, vous voilà prêt à commencer le montage.

Rassurez-vous : nul besoin d’effets spéciaux qui en mettent plein les yeux pour obtenir une vidéo de qualité professionnelle. Pas besoin non plus de maîtriser les logiciels de montage complexes, comme Final Cut Pro, Movie Maker ou encore Adobe Premiere pour aboutir à un résultat spectaculaire.

Comment réussir votre montage vidéo ?

Suivez le guide : voici 8 conseils pour un montage vidéo au rendu très pro !

Conseil pour votre montage vidéo #1 — Soignez l’introduction 📽️

Les premières secondes sont absolument décisives pour capter l’attention de votre spectateur. En moyenne, un internaute juge en 5 secondes si la vidéo qu’il lance vaut la peine d’être regardée jusqu’au bout. C’est pourquoi il est primordial de commencer par une introduction courte et punchy.

Comment faire ?

  • Démarrez la vidéo par un élément accrocheur, sur les 3 à 5 premières secondes. Piochez dans les séquences-phares de votre vidéo : un moment fort de votre interview, un chiffre marquant, un titre accrocheur — votre introduction se joue sur l’effet de surprise. Insérez un cliffhanger digne d’une série Netflix : mettez l’eau à la bouche de votre spectateur en créant le suspense.
  • Annoncez brièvement de quoi il sera question dans la vidéo et ce que votre cible en retirera une fois le contenu visionné. Votre spectateur doit pouvoir comprendre rapidement de quoi parle votre contenu et ce qu’il peut en attendre. Réservez une ou deux secondes à l’apparition d’un titre clair, qui explique le but de votre vidéo.
  • Faites apparaître le logo et la charte graphique de votre entreprise. Sans faire de la vente à outrance, ces éléments visuels permettront rapidement d’associer le contenu à votre marque. D’ailleurs, le logo peut apparaître en filigrane tout au long de votre vidéo, en haut à gauche ou à droite de l’écran.

Conseil pour votre montage vidéo #2 — Évitez l’effet « sapin de Noël » 🎄

Ne surchargez pas votre vidéo d’éléments visuels ou d’effets spéciaux dans tous les sens. Trop de visuel tue le visuel. Après tout, l’objectif de votre vidéo est bien de passer un message-clé : le spectateur ne doit pas être submergé d’images pour pouvoir le saisir.

Retenez cette règle : un écran = une idée.

Transitions animées ? Oui. Des éléments qui clignotent dans tous les sens ? Non. Votre interview passe à la question suivante ? Intégrez un plan intermédiaire, où s’affiche la question, avant de montrer la réponse de l’interviewé. Votre tutoriel montre la seconde étape que vos cibles doivent suivre ? Passez à un nouveau cut.

Conseil pour votre montage vidéo #3 — Gardez l’authenticité de votre marque 💖

L’enjeu d’un bon montage vidéo, c’est de retranscrire avec fidélité votre image de marque ou de votre entreprise. La vidéo doit donc refléter une image réaliste de votre organisation et de ses offres.

Comment garder l’authenticité dans votre vidéo ?

  • Utilisez les bons médias : il est toujours recommandé d’utiliser vos propres multimédias (photo et vidéos) de bonne qualité, filmés en interne. En effet, vos cibles apprécient toujours l’authenticité. Elle peut être sérieusement écorchée si vos cibles s’aperçoivent que les visuels proviennent de banques d’images (que d’autres entreprises ont déjà utilisées avant vous, n’est-ce pas ?). Si vous optez pour un montage d’images provenant de ces banques, choisissez-les avec soin : elles doivent toujours coller au message que vous souhaitez transmettre. Évitez les images trop policées, avec des sourires trop blancs, les visages trop lisses après la retouche et les arrière-plans de bureaux trop clichés.
  • Laissez place à la spontanéité : que ce soit pendant les interviews de vos collaborateurs ou lors de reportages d’entreprise, vous aurez sans doute sous la main des séquences qui n’étaient pas prévues au script initial. La première tentation serait de les couper au montage. Gardez-les ! Elles apportent une belle touche d’authenticité et viennent appuyer votre message-clé.
  • Mettez en lumière les émotions : ce sont bel et bien les émotions qui ont le pouvoir de connecter votre entreprise avec votre audience. L’humour, par exemple, est un vecteur fort pour véhiculer vos messages dans votre clip vidéo. Pourquoi ne pas garder les scènes coupées pour monter un bêtisier que vous pourrez insérer à la fin de la vidéo ? Ces séquences naturelles ont le pouvoir d’humaniser l’image de votre entreprise.  

Conseil pour votre montage vidéo #4 — Créez un montage pétillant 🍾

Le rythme, c’est la clé de réussite de votre montage ! Si l’intro doit être particulièrement soignée, le reste de votre vidéo ne doit pas pour autant perdre en rythme. Réaliser un montage dynamique, c’est l’assurance de happer l’attention de votre spectateur jusqu’à la dernière seconde !

Comment créer un montage pétillant ?

  • Structurez votre vidéo : le rythme de votre montage dépend grandement de l’ambiance que vous souhaitez donner à la vidéo. Pour une ambiance énergique et rythmée, multipliez les séquences. Inversement, pour une ambiance calme et sereine, limitez votre nombre de cuts.
  • Anticipez vos cuts : comment découper une vidéo ? Basez-vous sur le storyboard que vous avez initialement créé : ce document vous aidera à prévoir où couper la vidéo, quels passages mettre en valeur avec des inserts (des chiffres-clés, les noms des personnes qui apparaissent à l’écran, les phrases marquantes…), ou encore où intégrer une transition.
  • Soignez vos transitions : les transitions sont cruciales pour éviter de donner un effet brusque à vos cuts. Pour rendre votre vidéo fluide, intégrez des transitions aux différentes parties de votre vidéo : il peut s’agir de plans en fondu, ou bien d’animations simples en motion design. Profitez de ces instants de « respiration » dans vos montages pour insérer la charte graphique de votre marque : des intertitres aux couleurs de votre entreprise, votre logo animé, ou tout autre élément distinctif de votre charte peuvent venir égayer ces transitions.

Vous pouvez par exemple vous inspirer des interviews Fast & Curious pour concevoir des transitions ultra rythmées. Un exemple ?

Conseil pour votre montage vidéo #5 — Faites ressortir des éléments-clés en incrustation 🗝️

Vous avez déjà réussi à attirer l’attention de votre cible dès les premières secondes et structuré votre contenu de manière maligne : bravo. Maintenant, le défi est de garder cette attention tout au long de la vidéo. Les incrustations vous permettront d’attirer l’œil de votre audience sur des éléments périphériques à votre vidéo.

Ces effets visuels, fixes ou animés en motion design, doivent aider l’audience à comprendre votre vidéo, même si elle la regarde du coin de l’œil. Vous pouvez donc penser à incruster dans votre montage…

  • Des chiffres-clés ou infographies,
  • Des mots importants pour votre message-phare,
  • Des phrases-clés prononcées par la personne qui apparaît à l’écran,
  • Des pictogrammes qui viennent appuyer le propos,
  • Des éléments inspirés des codes des réseaux sociaux, comme des flèches dessinées à la main, des GIF, des mèmes…

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Balancez la lumière ! Faites attention au contraste de vos incrustations, car vos spectateurs ne sont pas tous égaux : tout le monde n’a pas un œil de lynx. C’est pourquoi toutes vos incrustations doivent être lisibles grâce au bon contraste par rapport à la vidéo de fond. Pensez aussi à adapter votre charte graphique à ce contraste, si nécessaire, pour que vos incrustations soient toujours bien lisibles.

Conseil pour votre montage vidéo #6 — Chouchoutez le son de votre vidéo 📢

C’est l’un des secrets d’un montage professionnel : assurer une harmonie parfaite entre le son et l’image. Lorsque vous vous apprêtez à faire un montage, il vous faudra bien garder à l’esprit cette équation (audio et vidéo). Votre objectif est donc de faire concorder à la perfection ces deux éléments, sans aucun décalage.

Comment soigner le son de votre vidéo ?

  • Choisissez une musique adaptée à la tonalité de votre vidéo. Il existe des banques de musiques libres de droits gratuites sur internet pour choisir la bonne musique pour votre montage vidéo. Choisissez votre musique en fonction des émotions que vous souhaitez faire ressentir à votre public.
  • Harmonisez les pistes audio « musique » et « voix ». Faites attention au volume : si vous pouvez monter le volume pendant les intro, outro et transitions, pensez à l’adapter lorsque quelqu’un s’exprime à l’écran pour que sa parole reste audible. La piste voix doit prendre le pas sur la musique !
  • Ajoutez des effets sonores pour dynamiser votre vidéo : ces effets sonores vous permettront de mettre l’accent sur les passages importants de votre vidéo, comme un « ping » lors d’une astuce donnée par la personne interviewée ou encore des applaudissements pour une touche d’humour.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Avant de faire un montage, mettez un casque sur les oreilles. Non seulement vous vous plongerez mieux dans l’ambiance de votre contenu, mais vous repérerez plus facilement les éventuels couacs de montage audio pour les retoucher.

Conseil pour votre montage vidéo #7 — Intégrez des sous-titres à votre vidéo 🎞️

La majorité de vidéos sur les médias sociaux est visionnée sans le son ! En effet, à l’ère du snack content, les internautes aiment visionner les vidéos dans les transports ou dans l’open space sans déranger leurs voisins. Rien que sur Facebook, ce ne sont pas moins de 85 % des vidéos qui sont regardées sans le son (Semrush).

Les sous-titres sont donc incontournables pour rendre votre vidéo compréhensible : pensez-y avant de commencer le montage !

Sachez que certaines plateformes d’hébergement vidéo, comme YouTube, intègrent des fonctionnalités de sous-titrage automatique. Cela peut paraître fort utile, mais soyez prudent : ces sous-titres sont générés automatiquement, cela veut donc dire que leur qualité sera forcément aléatoire. Penseriez-vous confier la traduction de votre contenu vidéo à un traducteur automatique ? Sans doute pas.

Pensez donc à intégrer les sous-titres dans votre phase post-production. Vous pourrez les ajouter au cours du montage, en en profitant pour les adapter à votre charte graphique, avec vos typographies et vos couleurs.

Pour être bien lisibles, adaptez le contraste de vos sous-titres aux couleurs des images. Profitez aussi de ces possibilités de montage pour raccourcir des phrases trop longues ou bien reformuler des phrases prononcées de manière complexe à l’oral, pour faciliter la compréhension.

Conseil pour votre montage vidéo #8 — Finissez avec un appel à l’action clair 🔔

Dernier conseil pour votre montage vidéo, et pas des moindres : une vidéo bien montée se termine par un appel à l’action efficace, qui donne au spectateur l’envie d’agir dans le sens que vous souhaitez. Laisser un commentaire, s’inscrire à votre newsletter, partager la vidéo, donner son avis, visiter votre site web, télécharger votre livre blanc : les possibilités sont nombreuses. Cependant, ne multipliez pas les appels à l’action pour ne pas perdre votre spectateur : un seul call-to-action clair vaut mieux que deux flous !

Pensez à intégrer cet appel à l’action à votre plan final, aussi appelé « outro ». Vous pouvez également y mettre plus en valeur vos éléments de charte graphique, en agrandissant et en animant par exemple votre logo. Après tout, c’est la dernière chose que verront vos cibles sur votre contenu : autant tenter d’ancrer votre marque dans leur mémoire !

Désormais, vous êtes fin prêt à attaquer vos montages vidéos comme un pro.

La cerise sur le gâteau ? Pas besoin de passer des heures sur votre banc de montage. PlayPlay permet de créer des vidéos éblouissantes en quelques minutes. Intuitif et facile à prendre en main, PlayPlay intègre un logiciel de montage ultra simple à utiliser, qui convient parfaitement aux débutants. À vous de jouer !