Les videos Fast and Curious à la Konbini vous ont tapé dans l’oeil ? Que ce soit pour présenter un nouveau collaborateur, montrer votre patron sous un nouvel angle, ou tout simplement rendre votre entreprise plus humaine et dans l’air du temps, ce type de vidéo est tout à fait adapté !

Sauf qu’avant de pouvoir visionner le rendu final, vous vous rendez compte qu’il y a un travail de véritable pro dans tout le cheminement de construction de ce projet...

En plus, pas de studio à l’horizon avec des lumières plus vraies que nature, ni de journaliste diplômé dans l’open space. Aïe, ça commence à coincer sévère !

interview fast and curious entreprise

Mais coup de théâtre, vous tombez sur un article qui vous explique en deux temps, trois mouvements comment réaliser une vidéo Fast and Curious d’entreprise en béton.

Alors découvrez les conseils concrets et les bonnes pratiques pour réaliser vous-même votre Fast and Curious d’entreprise, qui rendra jalouses les équipes de communication des boîtes concurrentes !

C’est quoi, et pourquoi ces interviews font un carton ? ✅

Histoire de faire une petite piqûre de rappel sur le principe du Fast and Curious, la personne interviewée est assise face caméra. Concrètement, on lui pose des questions auxquelles elle doit répondre extrêmement rapidement. Et pour corser le tout, elle n’a le choix qu’entre seulement deux options de réponse.

La vidéo est fort rythmée, comme si le sujet et les spectateurs n’avaient pas tellement le temps de respirer. Pourquoi faire ? Apporter du dynamisme pardi !

Rapidité oui, mais humour aussi : les moments de rire et les remarques hors-champ apportent croustillant et spontanéité à l’interview.

Pourquoi ça marche sur les réseaux sociaux ?

Que ce soit sur Instagram, Facebook, TikTok ou tout autre réseau social, l'immédiateté est clé pour capter l'attention.

En effet, les abonnés sont vraiment friands de contenus à déguster “sur le pouce” :

  • Le fond et la forme sont très divertissants
  • L’interviewé se dévoile un peu, pour en faire découvrir davantage aux internautes
  • Et surtout, c’est rapide et sans besoin d’une concentration extrême !

Résultat : c’est addictif et on ne passe pas son chemin.

Aussi, la spontanéité et les remarques hors-champ amènent de l’authenticité. Alors oser provoquer le rire ou l’étonnement chez l’interviewé, notamment grâce à des questions soigneusement étudiées sont aussi des objectifs indirects de votre propre tournage.

Et du côté des entreprises ?

Le point positif supplémentaire, c’est que ça marche aussi en interne !

La preuve :

  • Que ce soit à destination des réseaux sociaux en mode public, ou uniquement pour votre communication, l’interview Fast and Curious fonctionne magnifiquement bien pour présenter un nouveau collègue ou redynamiser l’image de votre patron.
  • Le format est flexible et se prête à merveille pour une interview d’équipe : profitez-en pour faire d’une pierre deux coups, faire passer plusieurs collaborateurs derrière la caméra et mixer ainsi leurs réponses.
  • Vous avez peu de risques de déborder du sujet et de la ligne éditoriale. C’est une interview spontanée, mais pas moins préparée ! Les mots et les questions sont choisis à l’avance, le format est donc rassurant pour l’organisateur.

Tout cela fonctionne parfaitement, mais à condition d’adapter le style Fast and Curious à votre image de marque. Les internautes doivent retrouver la même musique d’ambiance, remarquer votre touche graphique dans les animations, et bien sûr votre logo, qui doit être immédiatement reconnaissable par vos fans.

Pour découvrir d'autres styles d'interviews vidéo, retrouvez notre guide ultime qui balaye le sujet en long, en large et en travers.

New call-to-action

3 règles d’or pour réaliser votre vidéo Fast and Curious d’entreprise 📌

1. Bien se préparer : l’étape IN-DIS-PEN-SABLE

Pas besoin d’être journaliste pour créer votre vidéo, mais il y a quelques règles d’or à respecter. Un Fast and Curious d’entreprise, comme toute autre vidéo destinée à votre stratégie marketing, ça ne s’improvise pas.

Avant de commencer, construisez un storyboard (un script modélisant votre interview) regroupant 3 parties :

  1. L’introduction : elle sera toujours la même pour rendre identifiable ce format par les internautes. Pour débuter l’interview, la personne face caméra peut faire un clap avec ses mains, dire “c’est parti” ou une autre mimique introduisant la vidéo, et qui constituera aussi votre identité pour ce format.
  2. Les questions : elles sont au nombre de 5 x 4 parties : on alterne entre réponses courtes et plus longues pour apporter de l’énergie et du rythme à la vidéo. Les 5 premières questions sont posées les unes à la suite des autres, coupées au montage puis agrémentées d’un "carton" de question (un plan où on voit apparaître la question à l’écrit, sur fond de couleur simple). N’oubliez pas le principe : le sujet doit vraiment répondre du tac au tac . Toutefois, les remarques, les touches humoristiques sont évidemment les bienvenues !
  3. La conclusion : elle est spontanée, sans artifices. Choisissez une fin originale de l’interviewé. Pensez peut-être à un clap de fin, une exclamation du type  “Coupez !” ou une remarque improvisée par la personne interviewée au cours du tournage.

En panne d'inspiration ? Vous retrouverez ici des exemples d'interviews originales, que vous allez adorer !

2. Poser les bonnes questions : le coeur de la réussite

Mais quelles questions poser finalement ?

Après avoir cadré le sujet et l’objectif de la vidéo, posez-vous vous-même la question : qu’est-ce que j’ai envie de savoir sur cette personne ?

Les questions originales sont les bienvenues, en gardant en tête la ligne directrice de la vidéo. Et toutes les questions ne vont pas pour tous les interviewés ! Certaines peuvent être plus personnelles, tandis que d’autres sont très axées professionnel.

Ainsi, vous multipliez les chances de provoquer une réaction devant la caméra : astucieux !

Il est conseillé de partager vos questions en 2 : 50 % de questions plus humoristiques et décalées, et 50 % liées au travail et plutôt généralistes. Voilà comment créer un véritable dynamisme, et rendre votre vidéo pleine de peps.

Une dernière chose : pensez aussi aux questions qui suscitent un véritable débat. Un dilemme cornélien par exemple : vous interviewez votre Community Manager ? Que choisirait-il entre Instagram et TikTok ?

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Pour encore mieux capturer les réactions de l’interviewé, pensez à faire des plans resserrés au montage. Les zooms, les plans poitrine seront vos meilleurs amis, contrairement aux plans généraux qui n’apporte pas de valeur ajoutée à votre contenu.

Pensez aussi à laisser tourner la caméra pour capter toute la spontanéité de votre invité, comme les rires, les exclamations, les moments de surprise...

3. Choisir le bon format

Maintenant que vous avez le fond, place à la forme :

  • Une durée de 2 minutes pour une vidéo Fast and Curious d’entreprise est idéale

Ni trop long, pour ne pas se lasser ni risquer de poser des questions “bateau”, ni trop court, pour ne pas avoir le temps de s’attacher au format.

  • Pour cela, prévoyez 20 questions
  • Vous monterez la vidéo en format carré, de minimum 600 x 600 pixels

Le format carré se prête particulièrement bien à ce type de contenu. Ce format est parfait pour une vidéo Instagram diffusée sur le fil d’actualité, aussi bien que pour un partage sur Linkedin.

Pour les autres réseaux sociaux, dont YouTube, il n’est pas obligatoire de remonter la vidéo en format 16 : 9. Vous pouvez sans problème apposer un fond blanc ou noir pour combler les côtés de la vidéo, et le tour est joué.

Et pour multiplier vos chances de rendre votre vidéo attractive, une miniature appropriée sera la bienvenue. Nourrissez la curiosité des internautes en dévoilant directement un dilemme dans cette miniature. Envie d’en savoir plus sur les miniatures vidéo ? Consultez le guide ultime qui vous guidera dans la conception de thumbnails efficaces.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Proposez un extrait avant même d’entrer dans le coeur de la vidéo, comme un genre de générique en guise d’introduction.

Cela peut être moment de rire, d’étonnement ou une bribe de réflexion entre deux options, histoire de tenir en haleine les abonnés jusqu’à la fin de votre Fast and Curious.

La cerise sur le gâteau : optez pour une musique de fond avec des percussions, qui soutiendront le rythme effréné de votre Fast and Curious.

Ces quelques moments où vous ne pourrez plus vous passer d’une vidéo Fast and Curious 😏

Voici quelques moments-clés où vous pourriez bien avoir besoin d’une vidéo Fast and Curious pour votre stratégie d’entreprise :

  • Pour promouvoir votre culture d’entreprise. Présentez vos collaborateurs sous cette forme originale. Vous donnerez une image chaleureuse de votre équipe, et créerez de la complicité avec votre candidat potentiel. Osez des questions plus décalées comme : “la cantine ou le kebab du coin ?”, “piquer les stylos des autres ou tenir les tiens en laisse ?”, “boulot perso ou travail d’équipe ?”
  • Pour présenter un poste. Invitez votre collaborateur à présenter son métier grâce à ce format divertissant. Par exemple, pour l’équipe RH : “Workplace ou Slack ?”, “Open Space ou bureau à toi ?”, ”Augmentation ou 13ème mois ?”

Quoiqu’il en soit, gardez en tête que le véritable secret pour être convaincant, c’est de rester naturel 💚

Un dernier exemple pour vous convaincre :