Imaginez. Vous avez dépensé toute votre énergie à créer une super vidéo. Une vidéo engageante et qui respecte les meilleures pratiques en la matière. Bref, une vidéo qui dépote.

Pourtant, il y a un problème de taille. Cette vidéo, quasiment personne ne la visionne. Telle une bouteille à la mer ou une aiguille au milieu d’une botte de foin, elle erre au milieu de millions de vidéos concurrentes sur les moteurs de recherche.

Rien à faire : Google et YouTube ne la mettent pas en avant. Pour les satisfaire, vous n’avez pas le choix : vidéo et référencement doivent faire bon ménage.

Si vous vous demandez comment tout ça fonctionne, vous êtes au bon endroit. Embarquez à la découverte du monde du SEO vidéo et préparez-vous à faire décoller votre présence dans les résultats de recherche.

Le référencement vidéo, c’est quoi ?

Le référencement vidéo, aussi appelé VSEO (Video Search Engine Optimization), désigne les techniques visant à optimiser la visibilité et le positionnement de vos vidéos sur les moteurs de recherche.

Cela concerne bien sûr le référencement sur Google, le moteur de recherche ultra-majoritaire en France (plus de 90 % de parts de marché). Ce dernier affiche des vidéos répondant à des requêtes sur ses pages de résultats.

Parler de VSEO, c’est aussi - et surtout - évoquer YouTube. Le deuxième site le plus visité au monde, propriété de Google, est avant tout un moteur de recherche. C’est vers lui que doivent prioritairement se concentrer vos efforts, en particulier parce que la très grande majorité des résultats de recherche vidéo sur Google proviennent de YouTube.

Il faut dire que le géant de la diffusion vidéo en ligne est aujourd’hui incontournable : deux milliards d’utilisateurs s’y connectent chaque mois, et 500 heures de contenu y sont téléchargées par minute.

Vous le voyez : optimiser le SEO de vos vidéos est indispensable si vous souhaitez atteindre vos cibles. En parallèle, l’impact de la vidéo, couplé à un bon référencement, vous aidera à :

  • Optimiser la visibilité de votre marque sur Google, YouTube et les réseaux sociaux.
  • Améliorer l’image de marque et la notoriété de votre entreprise en proposant du contenu éducatif.
  • Toucher une audience ciblée réellement intéressée par vos produits et services.
  • Obtenir plus de trafic sur le site web de votre entreprise. L'objectif est de générer des performances via la vidéo.
  • Augmenter votre taux de conversion

Après cette entrée en matière, découvrez 7 leviers à activer sans tarder.

Vidéo et référencement : 7 éléments à prendre en compte pour optimiser le SEO de vos vidéos

La qualité de la vidéo

Pour commencer, concentrez vos efforts sur la création de vos vidéos. Des vidéos au contenu utile et pédagogique, qui répondent aux questions que se pose votre public cible.

Rappelez-vous : sur YouTube, la concurrence est féroce. Pour faire votre trou et vous démarquer, misez sur la qualité. Une vidéo YouTube qui marche doit au moins :

  • Retenir l’attention. Créez des vidéos assez longues pour bien répondre aux problématiques qu’elles posent. Plus les gens passent du temps à les regarder, plus YouTube aura tendance à les faire remonter dans ses résultats : c’est son fameux watchtime.
  • Susciter de l’engagement. Demandez aux personnes qui visionnent vos vidéos de publier des commentaires (pensez à y répondre) et de s’abonner à votre chaîne, à l’aide d’un appel à l’action incisif et bien visible.
    Incitez également au partage et ajoutez votre vidéo à une playlist. Plus les gens interagissent avec vos vidéos, plus elles gagnent en popularité, et plus YouTube aura tendance à les mettre en avant.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Pour augmenter le taux de rétention d’audience de vos vidéos sur YouTube, Google suggère de mettre le paquet sur les 30 premières secondes.

Les mots-clés

En tant que fin stratège, vous avez sûrement déjà pensé à optimiser le SEO de votre vidéo autour de mots-clés bien spécifiques. Mais vous aurez beau avoir créé LA vidéo du siècle, si elle n’est pas référencée sur des requêtes précises recherchées par vos cibles, aucune chance qu’elle soit regardée.

Un bon mot-clé répond à une intention de recherche précise, et accumule un volume de recherches intéressant avec une concurrence suffisamment faible pour pouvoir vous positionner. Sans oublier d’être pertinent et en corrélation avec votre stratégie de marque.

Voici quelques outils qui vous aideront à dénicher des idées de mots-clés efficaces :

  • L’auto-complétion YouTube. Dans la barre de recherche de la plateforme vidéo, tapez votre mot-clé, et regardez quelles recommandations apparaissent ;
  • Un outil de recherche de mots-clés comme Google Keyword Planner ou UberSuggest, pour déterminer le nombre de recherches mensuelles ;
  • L’extension Chrome TubeBuddy, pour analyser les vidéos de la concurrence ;
  • Google Trends pour identifier des mots-clés populaires.

Une fois votre mot-clé arrêté, il doit apparaître à certains endroits stratégiques. Découvrez-les juste en-dessous.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Pour avoir une chance de positionner vos vidéos sur Google (que ce soit dans l’onglet “Vidéos” et/ou dans l’onglet “Tous”), vérifiez que le moteur de recherche affiche bien des vidéos en lien avec les requêtes que vous visez. Pour cela, entrez le mot-clé qui vous intéresse dans la barre de recherche de Google, et voyez si des résultats vidéo ressortent dans la SERP. Si c’est le cas, foncez !

Les métadonnées pour une vidéo et un référencement au top

Une fois votre besace remplie de mots-clés, pensez à les intégrer au sein de vos métadonnées, afin de vous donner un maximum de chances d’optimiser vos vidéos. Vous voilà à la troisième étape de votre feuille de route “vidéo et référencement”.

Comme Google, YouTube devient de plus en plus “humain”, mais son algorithme n’est pas encore en mesure de comprendre tout le contenu de votre vidéo. Vous devez l’aider à saisir le sens général en soignant particulièrement :

  • Le titre. Ajoutez-y votre mot-clé principal une seule fois. Pour concevoir des titres accrocheurs, YouTube recommande de ne pas dépasser 60 caractères et d’ajouter les informations les plus importantes au début.
  • La description. Placez les mots clés les plus importants au début, tout en restant naturel. Privilégiez les premières lignes de la description, qui s'affichent en premier, et pensez à inclure deux ou trois hashtags. Pour rappel, la description est limitée à 5 000 caractères.
  • Les tags. Il s’agit d’un mot-clé qui décrit le sujet et le contenu de votre vidéo. Glissez-en quelques-uns pertinents (5 à 10) en vous aidant de l’auto-complétion YouTube, par exemple.

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Et pour aller encore plus loin sur le sujet des métadonnées, consultez notre guide du SEO sur YouTube.

La miniature optimisée

À présent, lorsqu’un internaute tapera sa requête sur Google et/ou YouTube, votre vidéo pourrait lui être suggérée. Bien. Mais elle ne sera pas la seule, et cette personne devra faire un choix : sur quelle vidéo cliquer en priorité ?

Pour trancher, elle va essentiellement se baser sur la miniature, qui est bien souvent la première chose qu’elle verra. Personnalisez-la en vous focalisant sur les éléments suivants :

  • Choisissez une image qui attire le regard et qui soit en rapport avec le contenu de la vidéo, pour augmenter votre taux de clic.
  • Ajoutez-y votre branding et/ou un texte descriptif.
  • Respectez les spécifications techniques imposées par YouTube : 1 280 x 720 pixels (format 16:9), images au format JPG, GIF, BMP ou PNG, taille maximale de 2 MO.

La transcription et les sous-titres

Vous voulez augmenter vos chances d’optimiser le référencement de vos vidéos sur YouTube et Google ? Optez sans tarder pour leur transcription au format texte, autre élément incontournable dans votre stratégie de vidéo et référencement.

En fournissant des infos additionnelles - avec un champ sémantique plus large - aux moteurs de recherche, vous les aidez à indexer plus facilement votre contenu de qualité, et augmentez vos chances de vous positionner sur des requêtes proches et associées à votre mot-clé principal.

Dans son Aide YouTube, Google précise que “les transcriptions sont un moyen simple de créer des sous-titres”, très utiles pour toucher une audience plus large (spectateurs sourds ou malentendants, et ceux qui parlent une autre langue).

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Plus vous touchez un public large, plus vous renforcez l’autorité de votre chaîne, et plus YouTube aura tendance à vous considérer comme une source d’autorité… en vous positionnant plus haut dans ses résultats de recherche.

L’organisation de votre page (et de votre site internet)

Jusqu’à présent, vous avez découvert de nombreux conseils vidéo et référencement pour améliorer vos rankings sur YouTube, mais comment booster spécifiquement le référencement Google des vidéos intégrées sur les pages de votre site web ? Voici quelques éléments de réponse concrets :

  • Vos vidéos doivent être associées à une URL accessible publiquement par Google.
  • Pour mieux comprendre le contenu de votre vidéo, Google vous incite à utiliser des données structurées via le marquage Schema.org. Sans oublier l’ajout d’un sitemap vidéo, très facile à intégrer sur votre site si vous utilisez un CMS comme WordPress. Une extension dédiée comme Yoast SEO s’en charge à votre place.
  • Privilégiez un placement en haut de la page pour votre vidéo, afin qu’elle soit facile à trouver pour vos visiteurs et les bots.
  • Le reste de votre page doit être en rapport avec le contenu de la vidéo, tout en étant optimisé pour le SEO.

Pour un aperçu encore plus détaillé des bonnes pratiques à mettre en oeuvre, consultez cette vidéo issue de la chaîne officielle de Google :

L’importance des liens dans une stratégie de vidéo et référencement

Pour terminer ce tour des éléments majeurs à prendre en compte pour optimiser le SEO de vos vidéos sur Google et YouTube, parlons bien, parlons liens.

Comme pour une page web classique, le référencement naturel de vos vidéos passe par l’obtention de backlinks (liens entrants vers votre site). Plus vous en obtiendrez, plus vous multiplierez vos chances d’améliorer le référencement et votre netlinking.

En créant du contenu à forte valeur ajoutée, vous inciterez naturellement d’autres sites à faire des liens vers le vôtre (linkbaiting), et à partager vos vidéos.

💡 L'objectif de la VSEO, comme toute autre stratégie marketing est d'obtenir un retour sur investissement (ROI). Nous vous expliquons donc comment mesurer le ROI de vos vidéos.

À part ça, rien ne vous empêche de mettre la main à la pâte en vous mouillant un peu. Pour transformer votre vidéo en appât à liens, parlez-en autour de vous pour accroître vos chances d’obtenir des backlinks :

  • Glissez un lien vers votre vidéo ou votre chaîne YouTube dans votre signature email, sur des forums, en réponse à des commentaires etc.
  • Faites en la promotion dans votre prochaine newsletter et sur vos réseaux sociaux.
  • Intégrez vos vidéos dans vos pages et articles.

Mots-clés, métadonnées, miniatures, liens, ou encore transcription et sous-titres : de nombreux éléments sont à prendre en compte dans une stratégie de vidéo et référencement.

Mais à la base, n’oubliez pas : rien ne sert d’optimiser sans avoir au préalable créé une vidéo de grande qualité.

Pour cela, un outil simple et maniable comme PlayPlay sera un précieux allié. Grâce à lui, vous serez en mesure de façonner des vidéos engageantes en quelques minutes, même si vous ne disposez pas de connaissances techniques.

Vous pouvez même essayer PlayPlay gratuitement, alors ne vous privez pas !