Ouvrez donc, si vous le voulez bien, votre réseau social préféré : quel type de contenu voyez-vous instantanément revenir dans votre fil d’actualité ? Il y a fort à parier qu’il s’agit de la vidéo, qui gagne chaque jour un peu plus en puissance sur le web.

Observez désormais la longueur de ces vidéos : ne vous semblent-elles pas de plus en plus courtes, et de plus en plus impactantes ?

C’est un fait : les marketeurs d’aujourd’hui tablent sur des vidéos courtes pour créer de l’engagement auprès de leurs cibles. Il faut dire que les chiffres donnent fondamentalement envie de souscrire à cette tendance du “court” :

  • Selon un benchmark Vidyard de 2021, ce sont 60 % des vidéos du web qui font moins de 2 minutes.
  • Le même benchmark indique que 58 % des internautes regardent une vidéo d’entreprise en entier si elle fait moins de 60 secondes.
  • Et les vidéos durant en moyenne 26 secondes reçoivent le plus de commentaires sur Instagram.

Bref : pour réussir votre stratégie vidéo, rien de tel que d’être (justement) bref.

créer des vidéos courtes

Ce petit guide vous accompagne dans la création de vos vidéos courtes de A à Z : vous y trouverez toutes les astuces en termes de script, de design et de montage, ainsi que quelques exemples truculents pour vous inspirer.

Pourquoi miser sur la vidéo courte pour votre stratégie ? ⌛

Vous n’êtes pas convaincu de la puissance du format court pour vos vidéos ? Il s’agit pourtant d’un pari réussi pour bon nombre de marques… et pour cause !

Tout d’abord, il est important de savoir que le temps d’attention moyen d’un internaute est aujourd’hui de 8 secondes. Vous avez donc un minimum de temps pour capter au maximum l’attention de vos cibles. En ce sens, une vidéo courte vient agglomérer votre message-clé sur un temps limité, pour en faciliter la compréhension, et générer plus d’engagement de la part de votre audience.

Mais ce n’est pas tout : si vous comptez créer des vidéos destinées aux réseaux sociaux, vous ne pouvez vous passer du format court. Au-delà du fait que les médias sociaux n’acceptent pas des vidéos trop longues, leurs utilisateurs apprécient les vidéos qu’ils peuvent consommer rapidement, sur le pouce, dans une logique de snack content.

Enfin, dernier argument, et non des moindres : les vidéos courtes vous permettent de mettre en place une stratégie de reuse content. Le principe : vous transformez en vidéos courtes d’autres types de contenus (webinars, lives, mais aussi ebooks, articles de blog, podcasts…). De quoi investir un budget doux dans votre stratégie, mais avec un impact maximal en termes d’engagement !

💡 L’astuce PlayPlay en plus : à quels usages songer pour vos vidéos courtes ?

Vous vous en doutez : la vidéo courte se marie à merveille avec bon nombre d’usages-clés pour votre marketing et votre communication, mais aussi pour les pôles RH ou commerciaux de votre entreprise !

Ce type de vidéo vous sera utile pour…

  • Créer de l’engagement sur les réseaux sociaux, et animer une communauté.
  • Faire un teaser ou créer du suspense autour de la sortie de son produit, d’un contenu, d’une actualité d’entreprise.
  • Guider vos clients dans l’utilisation de vos offres, via des tutoriels courts ou des vidéos explicatives.
  • Nourrir vos publicités en ligne, et créer rapidement des spots qui peuvent être aisément modifiés suite aux résultats, ou bien adaptés aux différents critères de ciblage que vous aurez sélectionnés.

Les clés de succès pour créer une vidéo courte aux petits oignons 👌

C’est parti : vous voilà motivé à créer des vidéos courtes qui feront vivre votre image de marque, votre stratégie de marque employeur, ou qui fidéliseront vos clients. Apprêtez-vous désormais à découvrir toutes les astuces-phares qui vous permettront de créer des vidéos courtes à l’aspect professionnel. Il ne vous reste plus qu’à suivre le guide !

Adopter la règle “une vidéo = un message-clé”

Si vous fourmillez sans doute déjà d’idées pour concevoir des vidéos courtes, il vous faut tout d’abord retenir une règle-clé du video marketing : chaque vidéo que vous produisez doit transmettre une seule et unique idée-phare, un message-clé. L’idée est bien de guider vos cibles vers ce message, sans brouiller les pistes en incluant d’autres idées secondaires à votre contenu.

Ainsi, lorsque vous réfléchissez au sujet de votre vidéo, concevez une phrase-clé qui résumera son objectif. Votre contenu servira-t-il à “teaser votre nouveau service”, à “motiver les gens à s’inscrire à votre webinar”, ou encore à “donner des conseils pour mieux se servir de votre produit” ?

Votre cerveau continue à produire des dizaines d’idées de messages-clés à la minute ? Pas de souci : réservez-en certains pour de prochaines vidéos courtes. Peut-être des idées de séries de micro-vidéos, fondées sur le même format, vous viendront-elles : voilà qui sera parfait pour animer vos canaux de communication sur la durée !

S’inspirer des codes du contenu Social Media qui cartonne

Ces dernières années, la vidéo est partout sur Internet. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que certains médias ou certaines marques en ont fait leur plus grand atout ! Alors pourquoi pas vous inspirer de ce qui se fait déjà très bien chez d’autres, pour votre propre stratégie de communication ?

Jetez notamment un œil aux codes Social Media utilisés par les vidéos Brut ou les vidéos Konbini. Surfez sur ces formats devenus cultes, que vos cibles connaissent bien, pour capter leur attention directement. Cependant, pas question de faire du copier-coller : intégrez ces codes, et faites-les vôtres, pour un branding optimisé !

Créer un court script vidéo avant de vous lancer

Avant de vous précipiter sur votre matériel vidéo, il est temps de créer un script vidéo très rapide. Ce document, très simple, vous permet de bien formaliser le message que vous souhaitez faire passer.

L’idée est simple : il s’agit de structurer ce qui va se dire dans votre vidéo, et ce, que vous deviez passer par une phase de tournage ou que vous utilisiez des visuels issus de banques d’images.

Loin d’être inutile, cette phase de script vous permet également d’estimer combien de temps va durer votre vidéo. Pour ce faire, lisez votre script à haute voix, de manière fluide et posée, et chronométrez combien de temps elle va durer. Vous remarquez que le contenu risque de virer au court-métrage ? Effectuez des coupes franches dans les parties du script les moins importantes.

Ne pas utiliser plus de 3 ou 4 secondes par écran

Pendant la phase de script de votre vidéo courte, vous pouvez également réfléchir au temps que chaque écran de votre vidéo va occuper dans votre contenu. La clé pour vous assurer que le rendu final sera dynamique, engageant, et tiendra votre cible en haleine jusqu’à la fin ? N’utilisez pas plus de 3 ou 4 secondes par écran.

Si vous le souhaitez, vous pouvez créer un storyboard qui indique le temps que doit durer chaque écran. Il s’agit d’un document, sous forme de PowerPoint, qui organise les différentes parties de votre vidéo, et inclut ce qui apparaîtra à l’écran dans chaque partie. Vous pourrez vous en servir lors de la phase de montage de votre vidéo courte, et gagnerez ainsi un temps précieux !

Concevoir une intro qui capte l’attention

Vous savez désormais ce qui va se dire dans votre vidéo courte : voilà déjà une étape-phare franchie ! Désormais, demandez-vous comment va commencer cette vidéo. L’intro de votre contenu est cruciale : c’est elle qui va attirer l’attention de votre audience, et lui donner envie de consommer la vidéo jusqu’à la dernière seconde.

D’ailleurs, selon AdAge, si votre audience n’est pas engagée dans votre contenu après les 30 premières secondes, vous perdrez 33 % de vos cibles ; et après une minute, ce chiffre grimpe jusqu’à 45 %.

Veillez à ce que cette intro n’excède pas les 4 secondes, mais contienne tous les éléments qui permettent d’accrocher votre cible :

  • Un élément fort qui retient l’attention : il peut s’agir d’un chiffre-clé, ou d’une phrase-choc de votre interview, par exemple.
  • Le sujet de votre vidéo, par exemple, via un écran qui met en avant son titre.
  • Votre branding : n’oubliez pas d’intégrer votre logo dans l’un des coins de la vidéo, pour bien mettre en valeur votre marque dès les premières secondes.

Jouer sur le storytelling et les émotions

Il ne se passe pas un jour sans qu’un marketeur mette en avant les bénéfices du storytelling, soit de l’art de raconter des histoires. Et pour cause ! Dans tout contenu, y compris une vidéo, le storytelling permet de générer des émotions chez le lecteur, et de l’engager fortement.

Pour réussir son storytelling vidéo, sur un format court, pas besoin d’avoir travaillé chez Pixar !

Voici quelques astuces malignes pour dynamiser vos contenus avec panache :

  • Impliquez votre cible dès le début de la vidéo. Rien de tel que d’utiliser le “vous” (ou le “tu”, selon votre charte éditoriale), ou de faire appel à une situation que votre audience-type connaît bien, ou à un problème qu’elle rencontre au quotidien.
  • Créez une structure narrative qui tient la cible en haleine. Votre premier écran peut présenter un moment-phare de la vidéo, et donner envie à l’internaute d’attendre la suite pour découvrir d’où vient ce passage. Mais vous pouvez également choisir de dévoiler petit à petit le produit que vous teasez, par exemple.
  • Sélectionnez une musique qui va avec le message-clé et les émotions que vous souhaitez renvoyer. On le sait bien : la musique est source d’émotions. Utilisez-la à bon escient, pour faire vibrer les tympans et le cœur de votre cible !

Utiliser des visuels de qualité

Peut-être ce conseil vous semble-t-il assez banal… et pourtant, il est trop souvent négligé par les professionnels du marketing et de la communication ! Que vous décidiez de filmer vos propres visuels, ou que vous comptiez utiliser des visuels issus de banques d’images ou de vidéos, la clé est de les choisir de haute qualité.

Vous décidez de réaliser vos propres extraits vidéo ? Veillez à filmer en haute définition, si possible en full-HD. Et bonne nouvelle : les smartphones dernière génération produisent des vidéos de qualité exceptionnelle. Pas besoin d’investir des mille et des cents dans un matériel audiovisuel professionnel !

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Attention à la luminosité quand vous filmez vos clips vidéo. Si la source lumineuse naturelle que vous avez à disposition n’est pas assez forte, intégrez-en une artificielle sur le set de votre tournage, et mettez bien en valeur l’élément-phare que vous souhaitez faire apparaître à l’écran.

Besoin de plus d’astuces sur le sujet ? Consultez les commandements de l’éclairage vidéo, et ne laissez plus jamais des éléments-clés de votre vidéo dans l’ombre !

Respecter les caractéristiques techniques de chaque canal de diffusion

Lorsque vous créez une vidéo, quelle qu’elle soit, il est indispensable de penser en amont aux canaux sur lesquels vous allez la diffuser. Car, selon qu’il s’agit d’une vidéo hébergée sur YouTube, sur d’autres réseaux sociaux, ou bien sur votre site web, les spécifications techniques à respecter ne seront pas les mêmes.

Renseignez-vous donc sur les specs idéales pour ces différents canaux de diffusion, et appliquez-les bien, pour obtenir un format final vraiment optimal. Après tout, ce serait dommage de voir votre merveilleuse vidéo courte perdre en puissance… à cause d’un format inadapté !

Et pour ce faire, n’hésitez pas à vous aider de ces différents contenus :

Utiliser des transitions, des inserts et du motion design

Logiciel de montage vidéo en main, vous voilà prêt à assembler les différents rush ou clips de votre vidéo, pour concevoir un contenu fluide et efficace. Une fois vos différents écrans mis bout à bout, vous n’en avez pas pour autant fini ! Il s’agit désormais de pimenter votre contenu comme il se doit, grâce à quelques techniques vidéo bien senties.

Bien entendu, pas question d’utiliser des effets-spéciaux complexes, ou bien de virer vidéaste professionnel.

Votre vidéo, même si elle est courte, doit simplement être bien organisée, et intégrer des éléments qui la dynamisent :

  • Utilisez des transitions pour dynamiser votre contenu en post-production, qui vous permettent de passer d’une étape à l’autre de votre script vidéo. Rien de tel qu’un peu de motion design pour insuffler du peps à ces transitions !
  • Ajoutez des inserts (de texte, de pictogrammes, de schémas explicatifs…) pour aider vos cibles à comprendre votre message-clé en un coup d'œil.

Évitez l’effet sapin de Noël, en n’en faisant pas trop en termes d’animations ou d’inserts. Saupoudrez-en juste ce qu’il faut sur votre contenu et voilà : vous avez conçu une vidéo professionnelle pas piquée des hannetons !

💡 L’astuce PlayPlay en plus

Votre logiciel de montage vidéo doit pouvoir vous aider à adopter un design vidéo optimal. Tandis que, via des logiciels comme Adobe Premiere ou Final Cut Pro, vous ferez tout vous-même, un logiciel premium comme PlayPlay peut vous proposer des modèles d’écrans pré-conçus, et des transitions en motion design pleines de peps. Un essentiel pour gagner en temps, et en qualité vidéo !

Sous-titrer ses vidéos

Votre vidéo courte intègre une voix-off, ou bien des clips d’une personne qui parle à l’écran ? Alors vous ne pouvez vous passer de la phase de sous-titrage.

Non seulement, vos sous-titres permettent de rendre la vidéo accessible aux personnes malentendantes, mais elle facilite également la compréhension de votre message. Vous pouvez écourter les phrases très longues, ou tout simplement retranscrire mot pour mot ce qui se dit dans votre contenu. Et lorsqu’on sait que, sur Facebook, 85 % des vidéos sont regardées sans le son, impossible de passer à côté.

Même si vous comptez diffuser votre vidéo sur YouTube, qui contient un outil d’intégration automatique de sous-titres, veillez à intégrer vos sous-titres à même votre vidéo. L’intérêt de cette pratique ? Adopter votre charte graphique dans les textes de vos sous-titres également, et vous assurer que, même si votre vidéo atterrit ailleurs sur le web, elle demeure sous-titrée. Malin, n’est-ce pas ?

Finir avec un appel à l’action clair

Vous avez bientôt finalisé la création de votre vidéo courte. Avant d’exporter le tout, et de vous asséner une tape sur l’épaule (vous avez bien bossé !), n’oubliez pas d’intégrer un appel à l’action clair à la fin de votre contenu.

Réfléchissez précisément à ce que vous souhaitez que votre cible fasse à l’issue de la vidéo : s’inscrire à votre prochain événement ? Télécharger un contenu ? Vous laisser un petit pouce bleu ou s’abonner à votre chaîne YouTube ? Dites-le clairement et simplement : après tout, il suffit de demander !

Quelques exemples de vidéos courtes pour vous inspirer 🎁

En quête d’inspiration pour vos vidéos courtes ? Pas de souci ! Découvrez ici 7 exemples de vidéos bien menées, et trouvez-y des idées pour pimenter vos propres contenus.

HSBC : le spot qui donne envie d’investir

Dans cette courte vidéo, la banque HSBC réussit avec brio le pari du spot vidéo court pour promouvoir son nouveau service d’investissement dédié aux particuliers.

Pourquoi ça fonctionne ? Parce que…

  • La vidéo met en avant un client. De quoi aider les cibles à se projeter dans le service proposé, et humaniser la marque.
  • Les sous-titres sont dynamiques, et facilitent la compréhension du message-clé en un clin d'œil.
  • Le branding de la vidéo est excellent. On y retrouve les pictos qui rappellent le logo HSBC, et la marque est visible de bout en bout, sans harasser pour autant l'œil de la cible.

Apple : pas besoin de mots pour transmettre une émotion

Le géant des GAFA Apple a toujours su créer des vidéos publicitaires à croquer. Avec ce spot, la marque ne déroge pas à la règle : en quelques secondes seulement, elle montre combien elle s’intègre à la vie quotidienne des jeunes générations.

Pourquoi ça fonctionne ? Parce que…

  • Les visuels sont authentiques, comme s’ils avaient été créés par les clients eux-mêmes, et ont été laissés dans les formats qui rappellent l’utilisation quotidienne des produits Apple (format vertical ou horizontal).
  • Pas besoin de mots pour raconter une histoire : les exclamations de joie des clients dans la vidéo suffisent à faire passer une émotion forte (celle d’être accepté dans l’université de son choix).
  • La musique est trépidante, et accompagne à merveille l’excitation qui se dégage des visuels des clients de la marque.

PlayPlay : la vidéo courte pour pousser à l’inscription

Pour lancer la newsletter anglophone Replay, les équipes de PlayPlay ont mis les bouchées doubles pour créer une vidéo courte, simplissime, mais qui donne tout de suite envie de recevoir l’actualité vidéo dans sa boîte mail.

Pourquoi ça fonctionne ? Parce que…

  • Le format est dynamique, avec très peu de mots qui s’affichent sur chacun des écrans, laissant ainsi du temps pour dévoiler le message-clé.
  • Les GIFs sont utilisés à bon escient, et la marque surfe ainsi sur les codes du web.
  • Le call-to-action final est simple et clair : la cible sait instantanément ce qu’il lui reste à faire !

lemlist : le format court adapté en série vidéo

Bien que spécialisée dans le format emailing, lemlist s’avère être une marque championne de la vidéo ! Dans ce format court d’à peine une minute, on découvre des conseils concrets pour améliorer son outreach en toute simplicité.

Pourquoi ça fonctionne ? Parce que…

  • Le contenu fait partie d’une série de courtes vidéos : un choix malin, plutôt que d’opter pour une longue vidéo énumérant les erreurs à ne pas faire.
  • Les sous-titres sont adaptés au branding de la marque, et intégrés à même la vidéo pour plus d’impact.
  • Les pictogrammes et les GIFs facilitent la compréhension et dynamisent le message général.

LinkedIn : quand l’humour fait vendre

Comment donner envie à un prospect d’utiliser un produit en quelques secondes ? Top chrono : en 29 secondes, LinkedIn vous donne ici une leçon de simplicité et d’efficacité.

Pourquoi ça fonctionne ? Parce que…

  • La voix off  est calme et posée, mais arrive tout de même à transmettre des émotions fortes.
  • La vidéo donne un aperçu de l’outil, et met en avant la simplicité de la fonctionnalité décrite.
  • L’humour à la fin de la vidéo permet de retenir le message plus aisément : faire sourire sa cible, c’est déjà l’engager !

HubSpot : l’expertise démontrée en moins d’une minute

HubSpot est indéniablement l’un des rois de la vidéo BtoB dans le secteur du marketing digital. La preuve dans cette courte vidéo de moins d’une minute, où l’internaute découvre des conseils d’expert pour réussir sa stratégie sur Clubhouse.

Pourquoi ça fonctionne ? Parce que…

  • Le format vertical est adapté aux codes des réseaux sociaux, et donne un aspect “authentique” à cette vidéo ultra-pro.
  • La structure sous forme de liste de conseils est forte, et aide la cible à retenir l’essentiel des astuces qui lui sont dispensées.
  • L’humour en filigrane tout au long de la vidéo crée de l’attachement envers la marque.
  • Les superpositions de texte en motion design s’avèrent fort dynamiques, et donnent du peps à ce contenu.

Sephora : un tuto en 1 min 24 top chrono

Sephora sait comment parler à ses cibles, fanatiques des tutoriels des influenceurs beauté de YouTube : en mettant en avant ses produits dans leur utilisation quotidienne. La preuve en moins d’1 minute 30 dans ce spot bien pensé.

Pourquoi ça fonctionne ? Parce que…

  • L’intro est claire, et annonce déjà les différentes étapes à suivre du tutoriel, pour accrocher l’internaute de bout en bout.
  • Les produits présentés sont utilisés “dans la vraie vie”, avec des images qui semblent authentiques, ce qui projette le client dans leur usage quotidien.
  • La musique est rythmée et cadencée, et dédramatise le sujet de l’acné, source de complexes pour de nombreuses cibles.

Bravo !
Vous êtes désormais prêt à envahir Internet avec des vidéos courtes qui serviront vos objectifs marketing, et animeront vos communautés au quotidien. À vous de jouer : testez gratuitement PlayPlay, l’outil de création vidéo le plus simple au monde, et lancez-vous à l’assaut du web !